Exploitation de transcriptions bruitées pour la reconnaissance automatique de la parole - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2022

Leveraging noisy transcriptions for automatic speech recognition

Exploitation de transcriptions bruitées pour la reconnaissance automatique de la parole

Abstract

Usual methods to design automatic speech recognition systems require speech datasets with high quality transcriptions. These datasets are composed of the acoustic signals uttered by speakers and the corresponding word-level transcripts representing what is being said. It takes several thousand hours of transcribed speech to build a good speech recognition model. The dataset must include a variety of speakers recorded in different situations in order to cover the wide variability of speech and language. To create such a system, human annotators are asked to listen to audio tracks and to write down the corresponding text. This process is costly and can lead to errors. What is beeing said in realistic settings is indeed not always easy to understand. Poorly transcribed signals cause a drop of performance of the acoustic model. To improve the quality of the transcripts, the same utterances may be transcribed by several people, but this leads to an even more expensive process.This thesis takes the opposite view. We design algorithms which can exploit datasets with “noisy” transcriptions i.e., which contain errors. The main goal of this thesis is to reduce the costs of building an automatic speech recognition system by limiting the performance drop induced by these errors.We first introduce the Lead2Gold algorithm. Lead2Gold is based on a cost function that is tolerant to datasets with noisy transcriptions. We model transcription errors at the letter level with a noise model. For each transcript in the dataset, the algorithm searches for a set of likely better transcripts relying on a beam search in a graph. This technique is usually not used to design cost functions. We show that it is possible to explicitly add new elements (here a noise model) to design complex cost functions.We then express the Lead2Gold loss in the wFST formalism. wFSTs are graphs whose edges are weighted and represent symbols. To build flexible cost functions we can compose several graphs. With our proposal, it becomes easier to add new elements, such as a lexicon, to better characterize good transcriptions. We show that using wFSTs is a good alternative to using Lead2Gold's explicit beam search. The modular formulation allows us to design a new variety of cost functions that model transcription errors.Finally, we conduct a data collection experiment in real conditions. We observe different types of annotator profiles. Annotators do not have the same perception of acoustic signals and hence can produce different types of errors. The explicit goal of this experiment is to collect transcripts with errors and to prove the usefulness of modeling these errors.
Les méthodes usuelles pour la conception d'un système de reconnaissance automatique de la parole nécessitent des jeux de données de parole transcrite de bonne qualité. Ceux-ci sont composés du signal acoustique produit par un locuteur ainsi que de la transcription mot à mot de ce qui a été dit. Pour construire un bon modèle de reconnaissance automatique il faut plusieurs milliers d'heures de parole transcrite. Le jeu de données doit être crée à partir d'un panel de locuteurs et de situations différentes pour couvrir la variabilité de la parole et de la langue. Pour créer un tel jeu de données, on demande généralement à des annotateurs humains d'écouter les signaux acoustiques et d'écrire le texte correspondant. Ce procédé coûte cher et est source d'erreurs car ce qui est dit lors d'un enregistrement en conditions réelles n'est pas toujours facilement intelligible. Des signaux mal transcrits impliquent une baisse de performance du modèle acoustique. Pour améliorer la qualité des transcriptions, plusieurs personnes peuvent annoter le même signal acoustique, mais alors le procédé coûte encore plus cher. Cette thèse prend le contre-pied de cette démarche et propose de concevoir des algorithmes permettant d'utiliser des jeux de données dont les transcriptions sont « bruitées », c'est-à-dire qu'elles contiennent des erreurs. Le but principal est donc de réduire les coûts pour construire un système de reconnaissance automatique de la parole en limitant la perte de qualité du système induite par ces erreurs.Dans un premier temps, nous présentons l'algorithme Lead2Gold. Lead2Gold est basé sur une fonction de coût qui permet d'utiliser des jeux de données dont les transcriptions contiennent des erreurs. Nous modélisons ces erreurs par un modèle de bruit simple basé au niveau des lettres. Pour une transcription présente dans le jeu de données, l'algorithme cherche un ensemble de transcriptions probablement meilleures. Nous utilisons pour cela une recherche en faisceau dans le graphe. Une telle technique de recherche n'est habituellement pas utilisée pour la formulation d'une fonction de coût. Nous montrons qu'il est possible d'ajouter explicitement de nouveaux éléments, ici un modèle de bruit, pour créer des fonctions de coût complexes. Ensuite nous améliorons la formulation de Lead2Gold pour que la fonction de coût soit modulable. Pour cela, nous utilisons des wFST. Les wFST sont des graphes dont les arcs sont pondérés et représentent des symboles. Nous pouvons composer différents graphes pour construire des fonctions de coût de façon flexible. Avec notre proposition, il devient plus facile d'ajouter de nouveaux éléments, comme un lexique, pour mieux caractériser les bonnes transcriptions. Nous montrons que l'utilisation des wFST est une bonne alternative à l'utilisation explicite de la recherche en faisceau de Lead2Gold. La formulation modulaire nous permet de proposer une nouvelle gamme de fonctions de coût modélisant les erreurs de transcription. Enfin nous procédons à une expérience de collecte de données en conditions réelles. Nous observons les différents profils d'annotateurs. Les annotateurs n'ont pas la même perception des signaux acoustiques et les erreurs qu'ils commettent peuvent être de natures différentes. Le but explicite de cette expérience est d’obtenir des transcriptions erronées et de prouver l'utilité de modéliser ces erreurs.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2022_0032_DUFRAUX.pdf (5.4 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03669875 , version 1 (17-05-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03669875 , version 1

Cite

Adrien Dufraux. Exploitation de transcriptions bruitées pour la reconnaissance automatique de la parole. Informatique [cs]. Université de Lorraine, 2022. Français. ⟨NNT : 2022LORR0032⟩. ⟨tel-03669875⟩
152 View
239 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More