Construction d’un cadre de référence méthodologique pour piloter des Living Labs forestiers - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2021

Construction of a methodological reference framework for piloting Forestry Livings Labs

Construction d’un cadre de référence méthodologique pour piloter des Living Labs forestiers

Abstract

French forests are at the heart of historical issues, such as wood production and the renewal of the forest heritage, which today intersect with environmental, economic and social challenges in a context of climate change and ecological transition (e.g., preservation of soils, biodiversity and water resources, circular bioeconomy, design of resilient forests in the face of unprecedented and extreme risks, etc). To respond to these issues and challenges, public decision-makers have formulated new national and regional strategies that reflect a set of expectations for the forestry sector. In this context, policy makers and forest actors have become aware of the need to innovate within complex ecosystems of actors, to adapt to this new situation with coherence and organization. The ambition of this thesis is therefore to demonstrate that Living Labs approaches, often evoked but rarely practiced with rigor and method, provide an efficient and adapted methodological framework to impulse this collective innovation and to make actors' uses evolve (in terms of silvicultural management but also of networking and information sharing). We propose to build a methodological frame of reference, according to an action-research posture, based on the Living Lab approach to pilot innovation in forest contexts characterized as complex, multi-actor and multi-scale (in time and space), and territorialized. This work therefore proposes a theoretical and methodological transfer of the Living Lab approach to the upstream forestry sector through three case studies. Specific tools are developed or adapted, such as personas to reach small private owners, territory games to address the spatialization of resources or questions. The discussion shows the relevance of the approach for steering innovation processes in a multi-stakeholder, multi-functional and uncertain forestry context, by bringing out new ideas to solve blocking points.
Les forêts françaises sont au cœur d’enjeux historiques, comme la production de bois et le renouvellement du patrimoine forestier, qui aujourd’hui se croisent avec des défis environnementaux, économiques et sociaux dans un contexte de changement climatique et de transition écologique (par exemple, la préservation des sols, de la biodiversité et des ressources en eau, la bioéconomie circulaire, la conception de forêts résilientes face à des risques inédits et extrêmes etc.). Pour répondre à ces enjeux et défis, les décideurs publics ont formulé de nouvelles stratégies nationales et régionales qui traduisent un ensemble d’attentes envers le secteur forestier. Dans ce contexte, décideurs politiques et acteurs forestiers ont pris conscience qu’il était nécessaire d’innover au sein d’écosystèmes complexes d’acteurs, pour s’adapter à cette situation inédite avec cohérence et organisation. L’ambition de cette thèse est donc de démontrer que les approches living Labs, souvent évoquées mais rarement pratiquées avec rigueur et méthode procurent un cadre méthodologique performant et adapté pour impulser cette innovation collective et faire évoluer les usages des acteurs (en matière de gestion sylvicole mais aussi de travail en réseau et de partage d’information). Nous proposons de construire un cadre de référence méthodologique, selon une posture de recherche-action, basée sur l’approche Living Lab pour piloter l’innovation dans des contextes forestiers caractérisés comme complexes, multi-acteurs et multi-échelles (dans le temps et l’espace), territorialisés. Ce travail propose donc un transfert théorique et méthodologique de l’approche Living Lab vers l’amont du secteur forestier au travers de trois études de cas. Des outils particuliers sont développés ou adaptés, tels des personas pour toucher les petits propriétaires privés, les jeux de territoire pour aborder la spatialisation des ressources ou des questionnements. La discussion montre la pertinence de l’approche pour piloter les processus d’innovation dans un contexte forestier multiacteurs, multifonctionnel et incertain, en faisant émerger des idées inédites pour résoudre des points de blocage.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2021_0343_ARNOULD.pdf (8.98 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03703590 , version 1 (24-06-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03703590 , version 1

Cite

Maxence Arnould. Construction d’un cadre de référence méthodologique pour piloter des Living Labs forestiers. Environnement et Société. Université de Lorraine, 2021. Français. ⟨NNT : 2021LORR0343⟩. ⟨tel-03703590⟩
218 View
390 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More