La relation d'inclusion en ancien et moyen français : analyse diachronique de EN, ENZ, DEDANS et DANS - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2022

The relationship of inclusion in Old and Middle French : diachronic analysis of EN, ENZ, DEDANS and DANS

La relation d'inclusion en ancien et moyen français : analyse diachronique de EN, ENZ, DEDANS et DANS

Abstract

The diachrony of prepositions has given rise to numerous studies, notably with the PRESTO project. But the contributions mainly concern the period after Middle French. Certain questions have not been resolved, such as that of the origin of DANS or the distribution of the uses of prepositions and their competitions in Old and Middle French, according to the nature of the complement.To enrich our knowledge of the prepositions that express inclusion, EN, ENZ, DEDANS and DANS, we will conduct a diachronic study over the entire period of Old and Middle French. The notion of inclusion is to be taken in the global sense, bringing together structuralist and cognitivist approaches, i.e in the sense of "X is located / is included in Y".Our work is built around three axes of research: characterizing the syntactic and semantic preferences of EN, ENZ, DEDANS and DANS in Old and Middle French, identifying the major phenomena in the diachrony of prepositions such as the origin of DEDANS and DANS and the linguistic changes which led to the modern uses of EN and DANS, and finally establish the chronology of prepositions, with a dating of the evolutions, from Latin to 16th century.With the BFM de Lyon (2016 and 2019) and Frantext textual databases, rich in medieval works, we have adequat material for a diachronic analysis representative of the language. In order to achieve this, we first carry out a synchronic analysis according to two time divisions : one per period (AF and MF) and one per century (from 12th to 16th century). With distributional analysis and the observation of concurrency, we determine the uses of each preposition, including the combined forms of EN (el, es, or). From these synchronic results, we can identify linguistic changes through a diachronic approach. The contrastive analyzes will bring to light job specializations and replacements.This study will make it possible to discover that DEDANS is the linchpin in the transition from EN to DANS, that the specialization of EN with abstract complements takes place from Middle French and that DANS replaces DEDANS as soon as it appears.This thesis is a contribution to the diachronic research already carried out. The periods of Old and Middle French, rarely observed for these prepositions, are enriched by this work through the addition of details on the behavior and linguistic changes operating from 12th to 16th century, in particular with ENZ and DEDANS which are understudied.
La diachronie des prépositions a suscité de nombreux travaux, notamment avec le projet PRESTO. Mais les apports concernent surtout la période postérieure au moyen français. Certaines questions n'ont pas été résolues, comme celle de l'origine de DANS ou la répartition des emplois des prépositions et leurs concurrences en ancien et moyen français, selon la nature du complément.Pour enrichir la connaissance des prépositions qui expriment l'inclusion, EN, ENZ, DEDANS et DANS, nous conduirons une étude diachronique sur toute la période de l'ancien et du moyen français. La notion d'inclusion est à prendre au sens large, regroupant les approches structuralistes et cognitivistes, soit au sens de « X se situe / est inclus dans Y ».Notre travail est construit autour de trois axes de recherches : caractériser les préférences syntaxiques et sémantiques de EN, ENZ, DEDANS et DANS en ancien et moyen français, identifier les phénomènes majeurs dans la diachronie des prépositions tels que l'origine de DEDANS et DANS et les changements linguistiques qui ont conduit aux emplois modernes de EN et DANS, et enfin établir la chronologie des prépositions, avec une datation des évolutions, du latin au 16e siècle.Grâce aux bases textuelles BFM de Lyon (2016 et 2019) et Frantext, riches en ouvrages médiévaux, nous disposons de matériaux suffisants pour une analyse diachronique représentative de la langue. Afin d'y parvenir, nous réalisons dans un premier temps une analyse synchronique selon deux découpages temporels : un par période (AF et MF) et un par siècle (du 12e au 16e siècle). Avec l'analyse distributionnelle et l'observation des concurrences, nous déterminons les emplois de chaque préposition, y compris les formes contractées de EN (el, es, ou). À partir de ces résultats synchroniques, nous pouvons relever les changements linguistiques à travers une approche diachronique. Les analyses contrastives mettront au jour les spécialisations d'emplois et les remplacements.Cette étude permettra de découvrir que DEDANS est le pivot dans la transition de EN vers DANS, que la spécialisation de EN avec des compléments abstraits a lieu dès le moyen français et que DANS vient remplacer DEDANS dès son apparition.Cette thèse est une contribution aux recherches diachroniques déjà réalisées. Les périodes d'ancien et moyen français, moins observées pour ces prépositions, sont enrichies par ce travail à travers l'apport de précisions sur les comportements et changements linguistiques opérant du 12e au 16e siècle, en particulier avec ENZ et DEDANS qui sont peu étudiés.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2022_0116_SCHLIENGER.pdf (3.63 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03857799 , version 1 (03-04-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03857799 , version 1

Cite

Claire Schlienger. La relation d'inclusion en ancien et moyen français : analyse diachronique de EN, ENZ, DEDANS et DANS. Linguistique. Université de Lorraine, 2022. Français. ⟨NNT : 2022LORR0116⟩. ⟨tel-03857799⟩
100 View
72 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More