Epidémiologie et usage des antibiotiques dans l'endocardite infectieuse : données de l'observatoire national français ObservatoireEI - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2022

Epidemiology and antibiotic use in infective endocarditis : data from the French open cohort ObservatoireEI

Epidémiologie et usage des antibiotiques dans l'endocardite infectieuse : données de l'observatoire national français ObservatoireEI

Abstract

Infective endocarditis is a rare and polymorphous disease with high morbidity and lethality. Since its first description by Osler in 1885, knowledge about this serious infection continuously increased. Despite this progress, several needs remain unmet about infective endocarditis. This thesis aimed to describe a type of endocarditis that had been poorly described so far, to search for new prognostic factors in Staphylococcus aureus infective endocarditis, and to assess two antibiotic regimens used in this infective endocarditis.We used data from a French cohort (ObservatoireEI-NCT03272724) to address these objectives. ObservatoireEI is a prospective multicentre open cohort study (CHRU de Nancy, Inserm, Université de Lorraine, Centre d’Investigation Clinique - Epidémiologie Clinique) of patients with possible or definite endocarditis.For each patient included in ObservatoireEI, the following data were collected: age, sex, comorbidities, clinical, biological, and echocardiographic features, endocarditis management and follow-up. For the analyses, we selected patients with Duke-Li definite endocarditis. We conducted statistical analyses using R 4.0.2 (The R Foundation for Statistical Computing Platform) and SAS 9.4 (SAS Institute, Inc., Cary, NC).This thesis relied on three axes that resulted in three articles. As a first axis, we described infective endocarditis features of patients without underlying cardiac conditions. We showed that, compared with patients with underlying cardiac condition, even though their mortality did not differ, patients without underlying cardiac conditions were younger, frailer due to more frequent comorbidities, and had more complications, such as cerebral emboli. As a second axis, we tried to identify new potential prognostic factors in Staphylococcus aureus infective endocarditis. We used a mixed approach, i.e., qualitative and quantitative methods. We derived our qualitative approach from morbidity and mortality meeting methods. This innovative mixed approach led us to identify two potential prognostic factors associated with higher mortality (“prior use of non-steroidal anti-inflammatory drugs” and “non-performance of valve surgery when indicated”) and one potential prognostic factor associated with lower mortality (“decreased of vegetation size during antibiotic treatment”). As a third axis, we assessed the effectiveness and safety of anti-staphylococcal penicillin and cefazolin-based regimens in the treatment of Staphylococcus aureus methicillin susceptible infective endocarditis. We found no difference about effectiveness nor safety between these regimens.This thesis led to characterize more specifically patients suffering endocarditis without underlying cardiac conditions and to identify new potential prognostic factors in Staphylococcus aureus infective endocarditis. However, results from the third axis did not allow to firmly concluding regarding the most effective and safest regimen between anti-staphylococcal penicillin and cefazolin-based regimen for the treatment of Staphylococcus aureus methicillin susceptible infective endocarditis. Several research perspectives and opportunities arose from our results and might help, once addressed, to have a better understanding of infective endocarditis and to offer a better care to patients presenting with infective endocarditis.
L’endocardite infectieuse est une maladie rare, polymorphe et responsable d’une morbi-mortalité élevée. Depuis sa première description en 1885, son épidémiologie, sa prise en charge et nos connaissances à son sujet n’ont cessé d’évoluer. De nombreuses pistes de recherche sont encore ouvertes et avec cette thèse, nous proposons d’y participer via la description de formes encore peu connues d’endocardites et l’exploration de facteurs pronostiques potentiels de l’endocardite à Staphylococcus aureus avant de s’intéresser à son antibiothérapie.L’observatoire national des endocardites (NCT03272724) a été utilisé pour répondre aux objectifs de cette thèse. Il s’agit d’une cohorte prospective française multicentrique hébergée par le CHRU de Nancy, Inserm, Université de Lorraine, Centre d’Investigation Clinique - Epidémiologie Clinique.Pour chaque patient souffrant d’endocardite, les données suivantes sont colligées : terrain, présentation clinique, complications, données biologiques, d’imageries et échocardiographiques, traitement médico-chirurgical et évolution. Cette thèse se concentre sur les endocardites certaines selon la classification de Duke-Li. Les analyses statistiques (descriptives, comparatives et de survie) ont été réalisées avec les logiciels R version 4.0.2 (The R Foundation for Statistical Computing Platform) ou SAS version 9.4 (SAS Institute, Inc., Cary, NC).Ce projet s’articulait autour de trois axes valorisés sous la forme de 3 articles. Le premier axe, essentiellement descriptif, visait à caractériser les endocardites survenant chez des patients sans cardiopathie prédisposante. Il a permis de décrire ce groupe qui comprenait des patients jeunes, mais fragiles du fait de leurs comorbidités, présentant plus de complications et une mortalité non significativement différente des patients porteurs de cardiopathies prédisposantes au risque d’endocardite. Le second axe, à visée pronostique, avait pour objectif d’identifier des facteurs pronostiques non encore décrits de l’endocardite à Staphylococcus aureus par une méthode mixte, qualitative et quantitative, inspirée de la méthodologie des réunions de morbi-mortalité. Ce projet a permis d’identifier deux facteurs pronostiques potentiels associés au décès (« L’usage d’anti-inflammatoire non stéroïdien avant le diagnostic d’endocardite » et « le non-respect de l’indication de chirurgie cardiaque ») et un facteur associé à la survie (« La diminution de la taille de la végétation au cours de l’antibiothérapie »). Enfin, le troisième axe, à visée essentiellement évaluative, consistait à comparer l’efficacité et la tolérance des pénicillines anti-staphylococciques et de la céfazoline dans l’endocardite à Staphylococcus aureus sensible à la méticilline. Aucune différence n’a été observée entre ces molécules tant en termes d’efficacité que de tolérance.Ces travaux ont donc permis de mieux caractériser les patients atteints d’endocardite sans cardiopathie sous-jacente décelable, d’identifier trois potentiels facteurs pronostiques dans l’endocardite à S aureus. En revanche, ils n’ont pas permis d’argumenter à la faveur d’un traitement antibiotique particulier dans l’endocardite à Staphylococcus aureus sensible à la méticilline. De nombreuses pistes restent à explorer pour mieux comprendre et prendre en charge cette infection.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2022_0162_LEFEVRE.pdf (6.83 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-04021468 , version 1 (14-02-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04021468 , version 1

Cite

Benjamin Lefèvre. Epidémiologie et usage des antibiotiques dans l'endocardite infectieuse : données de l'observatoire national français ObservatoireEI. Médecine humaine et pathologie. Université de Lorraine, 2022. Français. ⟨NNT : 2022LORR0162⟩. ⟨tel-04021468⟩
77 View
65 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More