Les relations entre le Haut-commissariat français au Liban et les maronites entre 1919 et 1925 : Henri Gouraud, Maxime Weygand et Maurice Sarrail, trois styles, trois politiques ? - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2022

The Relations between the French High Commission in Lebanon and the Maronites between 1919 and 1925 : Henri Gouraud, Maxime Weygand, and Maurice Sarrail, three styles, three politics ?

Les relations entre le Haut-commissariat français au Liban et les maronites entre 1919 et 1925 : Henri Gouraud, Maxime Weygand et Maurice Sarrail, trois styles, trois politiques ?

Abstract

Lebanon was but a region of the Ottoman Empire before the French mandate. We then talked of Mount Lebanon, a mountainous territory inhabited by Christians. The first French administration lead by Henri Gouraud and Robert de Caix organized the Syria-Lebanon in four territories, including one for the Mount Lebanon now called Great Lebanon. This political system is mostly based on the religious communities and gives a lot of power to the Maronites.When Henri Gouraud arrives in Beirut in 1919, he is hailed by the city and all of Lebanon, whatever the religious community. He is seen as a General who proved himself in Africa and during the First World War. He is from a catholic family and practices catholicism. He then rapidly gets closer to the patriarch Elias Hoyek.On the contrary, in 1925, Maurice Sarrail's departure comes from a general dissatisfaction on the part of the Lebanese people who never accepted his anticlerical policy. Therefore, the Druze and Maronite communities, however clause to Gouraud, demanded his discharge.Considering this, we can observe the speed at which this disapproval from the people developed in only a year's time. We can therefore note that every Hight Commissioner sets up his own political, military, and religious views. Can we thus justify the evolution of the political situation in Lebanon by a different view of the religious policy of the High Commission ? Are the style and personality of the High Commissioner the only factor to consider or could we also explain it by considering the French society of the time and moreover the projects of the government that named said High Commissions ?
Le Liban n'est qu'une région de l'Empire Ottoman avant le mandat français. On parle alors de Mont-Liban, un territoire montagneux et peuplé de chrétiens. Ainsi, la première administration française dirigée par Henri Gouraud, secondé par Robert de Caix, organise la Syrie Liban en quatre territoires, dont un pour le Mont-Liban désormais Grand Liban. Ce système politique se base surtout sur les communautés religieuses et donne ainsi un large pouvoir aux Maronites. Lorsque Henri Gouraud arrive à Beyrouth en 1919, il est acclamé par la ville et le Liban tout entier, quelques soient les communautés religieuses. Il est perçu comme un Général qui a fait ses preuves en Afrique mais aussi durant la Première Guerre Mondiale. De même, il vient d'une famille catholique et il est lui-même pratiquant. Il se rapproche alors rapidement du Patriarche Elias Houayek. A contrario, en 1925, le départ de Maurice Sarrail est le fruit d'un mécontentement général de la part des Libanais qui n'ont jamais accepté sa politique anticléricale. Aussi, les communautés druzes et maronites, pourtant proche d'Henri Gouraud, réclament le renvoi du Général français.Face à ce constat, nous remarquons qu'il est intéressant de comprendre comment ce mécontentement a pu se développer en seulement quelques années. Ainsi, on peut noter que chaque Haut-Commissaire a mis en place sa propre vision politique, militaire mais également religieuse. Ainsi, comment pouvons-nous justifier l'évolution de la situation politique au Liban par une vision différente de la politique religieuse du Haut-Commissariat ? Le style et la personnalité ne sont-ils que les seuls facteurs à prendre en compte ou peut-on expliquer cela également par la société française de l'époque et surtout les projets des gouvernements qui les ont nommés ?
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2022_0306_CZERTOW.pdf (7.63 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-04129899 , version 1 (15-06-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04129899 , version 1

Cite

Pierre Czertow. Les relations entre le Haut-commissariat français au Liban et les maronites entre 1919 et 1925 : Henri Gouraud, Maxime Weygand et Maurice Sarrail, trois styles, trois politiques ?. Histoire. Université de Lorraine, 2022. Français. ⟨NNT : 2022LORR0306⟩. ⟨tel-04129899⟩
60 View
266 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More