La diversité culturelle au prisme de la mondialisation et la (re-)nationalisation : une analyse du discours socio-politique en France, en Allemagne et au Québec (2015-2019) - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2022

Kulturelle Diversität im Spannungsfeld zwischen Globalisierung und (Re-)Nationalisierung : eine Analyse des soziopolitischen Diskurses in Frankreich, Deutschland und Québec (2015-2019)

La diversité culturelle au prisme de la mondialisation et la (re-)nationalisation : une analyse du discours socio-politique en France, en Allemagne et au Québec (2015-2019)

Abstract

The notion of cultural diversity is at the heart of contemporary socio-political issues in Western societies between, on the one hand, an ever-increasing globalization and, on the other hand, the resurgence of nationalist discourses. The phase between 2015 and 2019 marks a decisive turning point in the discourse on diversity in Western societies diverging between the maximalist ideal of a pluralist and egalitarian citizenship without ethno-cultural limitations and the retreat into a national society perceived as homogeneous marked by the legacy of the 19th and 20th centuries. The controversy focuses on the compatibility of cultural diversity and national unity, and debates how to construct a model of society that both accepts, values, and helps diversity to flourish and that ensures the integrative framework of the majority society as well as the maintenance of the cultural heritage.With a critical discourse analysis approach, this thesis investigates the negotiation of cultural diversity in three Western societies. Contrary to the binary vision of the discourse on diversity that marks the scientific literature, this thesis proposes an analysis of the different positions taken by the discourse participants. Stipulating that the discourse cannot be reduced to the simple polarization between supporters of a pluralist openness on the one hand and exclusionary actors on the other, I seek to point out the different approaches that participants in the discourse present in order to manage the pluralist society. To do so, this thesis focuses on parliamentary debates on cultural diversity in three different Western nations - France, Germany and Quebec - in a phase of continuous cultural heterogenization, namely between 2015 and 2019, where the discourse evolves significantly from its previous development. National parliaments, as the elected representation of citizens, function as mediators between society and government: they not only exercise their legislative function in the areas of immigration and integration policy, combating discrimination and extremism, and securing and maintaining social cohesion, but they also comment on ongoing sociopolitical developments. Therefore, the analysis of the parliamentary debates allows for an examination of the diversity of opinion offered by the discourse on cultural diversity that marks politics between 2015 and 2019.The questions that guide the analysis of the sociopolitical discourse on cultural diversity refer to three levels: the micro-analysis focuses on the content of the parliamentarians' statements, their conceptualizations of cultural diversity and their linking of different terms in a discursive field. This analysis distinguishes not only the ideologies influencing the different attitudes, but also the justification of these positions. The meso-analysis considers the transfer of the concept to the political management of cultural diversity. In all three nations, most parliamentarians refer to assimilationist, integrative, multi- or intercultural models of integration. Moreover, the different forms of cultural diversity impose new motives in the debates of national parliaments between 2015 and 2019. The macro-analysis finally integrates the corpus of debates in the global evolution of the discourses on diversity firstly in the broader framework of society, which includes notably the discourse of the press, and secondly in its evolution since the 1990s. The comparative approach not only helps to point out national particularities of the different discourses in continuity with their evolution since 1990. It also allows alluding to the convergences and divergences of the discourses on diversity on a more global scale and thus opens a perspective for the future development of diversity management in Western societies.
La notion de la diversité culturelle est au cœur des enjeux socio-politiques occidentaux contemporains entre, d'un côté, une mondialisation toujours en essor et, d'un autre côté, la résurgence de discours nationalistes et nationalitaires. La phase entre 2015 et 2019 marque un tournant décisif du discours sur la diversité dans les sociétés occidentales divergeant entre l'idéal maximaliste d'une citoyenneté pluraliste et égalitaire sans limitations ethnoculturelles et le retrait dans une société nationale perçue comme homogène marquée par l'héritage du 19ème et du 20ème siècle. La controverse porte sur la compatibilité de la diversité culturelle avec l'unité nationale, ou comment construire un modèle de société qui à la fois accepte, valorise et aide à l'épanouissement de la diversité et qui assure le cadre intégratif de la société majoritaire ainsi que le maintien de l'héritage culturel.Utilisant une approche d'analyse critique du discours, nous étudions le discours sur la diversité culturelle dans trois sociétés occidentales. Contrairement à la vision binaire du discours sur la diversité qui marque la littérature scientifique, notre thèse propose une analyse des différentes positions prises par les participant.e.s au discours. Stipulant que le discours ne peut pas être réduit à la simple polarisation entre partisan.e.s d'une ouverture pluraliste d'un côté et acteur.rice.s exclusionnistes de l'autre, nous cherchons à percevoir les différentes approches que les participant.e.s au discours présentent afin de gérer la société pluraliste. Pour ce faire, la thèse se concentre sur des débats parlementaires dans trois nations différentes - la France, l'Allemagne et le Québec - dans une phase d'hétérogénéisation culturelle continue, à savoir entre 2015 et 2019, où le discours évolue de façon significative par rapport à son développement antérieur. Les parlements nationaux, représentation élue des citoyen.ne.s, fonctionnent comme médiateurs entre la société et le gouvernement : non seulement ils exercent leur fonction législative dans les domaines de la politique d'immigration et d'intégration, de la lutte contre la discrimination et l'extrémisme ainsi que de l'assurance et du maintien de la cohésion sociale, mais ils commentent également les développements socio-politiques en continu. C'est pourquoi l'analyse des débats parlementaires permet d'examiner la diversité d'opinion qu'offre le discours sur la diversité culturelle qui marque la politique entre 2015 et 2019.Les questionnements qui mènent à répondre à la problématique se réfèrent à trois niveaux : la micro-analyse se focalise sur le contenu des énoncés des parlementaires, leurs conceptualisations de la diversité culturelle et leur mise en relation de différents termes dans un champ discursif. Cette analyse distingue non seulement les idéologies influençant les différentes attitudes, mais aussi la justification de ces positions. La méso-analyse considère le transfert du concept à la gestion politique de la diversité culturelle. Dans les trois nations, la plupart des parlementaires fait référence aux modèles d'intégration assimilationniste, intégratif, multi- ou interculturel. De plus, les différentes formes de diversité culturelle imposent entre 2015 et 2019 de nouveaux motifs dans les débats des parlements nationaux. La macro-analyse intègre enfin le corpus de débats dans l'évolution globale des discours sur la diversité premièrement dans le cadre plus large de la société qui comprend notamment le discours de la presse et aussi dans son évolution depuis les années 1990. L'approche comparatiste permet non seulement de percevoir les particularités nationales des différents discours en continuité avec leur évolution depuis 1990. Elle permet également de faire allusion aux convergences et divergences des discours sur la diversité à une échelle plus globale et ouvre ainsi une perspective pour le développement futur de la gestion de la diversité en Occident.

Dates and versions

tel-04145932 , version 1 (29-06-2023)

Identifiers

Intranet access

Cite

Viktoria Sophie Lühr. La diversité culturelle au prisme de la mondialisation et la (re-)nationalisation : une analyse du discours socio-politique en France, en Allemagne et au Québec (2015-2019). Sociologie. Université de Lorraine; Universität des Saarlandes, 2022. Français. ⟨NNT : 2022LORR0316⟩. ⟨tel-04145932⟩
103 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More