Understanding and Evaluating Unsupervised Cross-lingual Embeddings in the General and in the Clinical Domains - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2023

Understanding and Evaluating Unsupervised Cross-lingual Embeddings in the General and in the Clinical Domains

Comprendre et évaluer les embeddings multilingues non supervisés dans les domaines général et clinique

Félix Gaschi
  • Function : Author
  • PersonId : 1120199

Abstract

Labeled and unlabeled data are more often available in English than in other languages. In the clinical domain, non-English data can be even more scarce. Multilingual word representations can have two properties that can help with this situation. The first one is multilingual alignment, where representations from different languages share the same latent space. More concretely, words that are translations of each other must have similar representations, which is useful for cross-lingual information retrieval. The second property is cross-lingual transfer learning: it allows a model to be trained on a supervised task in one language, and to provide good results for the same task in another language, without the need for any labeled data in that language. This thesis addresses some gaps in the literature regarding the understanding of multilingual embeddings. It namely studies the link between multilingual alignment and cross-lingual transfer, showing that models, like mBERT and XLM-R, that can perform cross-lingual transfer produce representations that have a stronger form of multilingual alignment than word embeddings that were explicitly trained for such alignment. It also finds a high correlation between cross-lingual transfer abilities and multilingual alignment suggesting that both multilingual properties are linked. This link allows to improve cross-lingual transfer for smaller models by simply improving alignment, which can allow them to match the performances of larger models but only for a low-level task like POS-tagging, due to the impact of fine-tuning itself on multilingual alignment. While mainly focusing on the general domain, this thesis eventually evaluates cross-lingual transfer in the clinical domain. It shows that translation-based methods can achieve similar performance to cross-lingual transfer but require more care in their design. While they can take advantage of monolingual clinical language models, those do not guarantee better results than large general-purpose multilingual models, whether with cross-lingual transfer or translation.
Les données labellisées et non labellisées sont plus souvent disponibles en anglais que dans d'autres langues. Dans le domaine clinique, les données non anglaises peuvent être encore plus rares. Les représentations, ou plongements lexicaux, multilingues peuvent avoir deux propriétés utiles dans cette situation. La première est l'alignement multilingue, où les représentations de différentes langues partagent le même espace latent. Plus concrètement, les mots qui sont la traduction l'un de l'autre doivent avoir des représentations similaires. La deuxième propriété est l'apprentissage par transfert cross-lingue : il permet à un modèle d'être entraîné sur une tâche supervisée dans une langue et de fournir de bons résultats pour la même tâche dans une autre langue, sans avoir besoin de données annotées dans cette langue. Cette thèse aborde certaines lacunes dans la littérature concernant la compréhension des représentations multilingues. Elle étudie notamment le lien entre l'alignement multilingue et le transfert cross-lingue, en montrant que les modèles, comme mBERT et XLM-R, qui peuvent effectuer ce transfert cross-lingue produisent des représentations qui ont une forme plus forte d'alignement multilingue que d'autres représentations qui ont été explicitement entraînés pour un tel alignement. Est également révélée la forte corrélation entre les capacités de transfert cross-lingue et l'alignement multilingue, ce qui suggère que ces deux propriétés multilingues sont liées. Ce lien permet d'améliorer le transfert cross-lingue pour les petits modèles en améliorant simplement l'alignement, ce qui peut leur permettre d'égaler les performances de grands modèles, mais seulement pour une tâche de bas niveau comme l'étiquetage POS, en raison de l'impact du fine-tuning lui-même sur l'alignement multilingue. Tout en se concentrant principalement sur le domaine général, cette thèse évalue finalement le transfert multilingue dans le domaine clinique. Elle montre que les méthodes basées sur la traduction peuvent atteindre des performances similaires à celles du transfert multilingue, mais qu'elles nécessitent plus de soin dans leur conception. Et bien qu'elles puissent tirer parti de modèles linguistiques cliniques monolingues, ceux-ci ne garantissent pas de meilleurs résultats que les larges modèles multilingues à usage général, que ce soit avec le transfert cross-lingue ou par traduction.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2023_0347_GASCHI.pdf (4.61 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-04584774 , version 1 (23-05-2024)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04584774 , version 1

Cite

Félix Gaschi. Understanding and Evaluating Unsupervised Cross-lingual Embeddings in the General and in the Clinical Domains. Computer Science [cs]. Université de Lorraine, 2023. English. ⟨NNT : 2023LORR0347⟩. ⟨tel-04584774⟩
0 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More