Le processus de génération de connaissancesL’émergence de la médiation scientifique dans les Knowledge Clusters : l’exemple du projet NP

Résumé : En sciences sociales et plus particulièrement en sciences de gestion, la notion de connaissances tacites individuelles s’est développée depuis plusieurs dizaines d’années (Polanyi, 1958, Nonaka, 1991). La notion de connaissances tacites collectives (CTK, collective tacit knowledge) est apparue plus récemment en particulier grâce aux travaux d’Harry Collins.Les pôles de compétitivité (PDC) sont une forme particulière de Knowledge Clusters. En France, depuis le milieu des années 1990, ils comportent une structure d’animation (juridiquement une association avec ses adhérents) et des ensembles d’acteurs (entreprises et laboratoires) fonctionnant en réseau et pouvant être financés par des acteurs publics (État, collectivités territoriales et locales). Le cas NP est un programme de recherche qui s’inscrit dans ce cadre. Dans ce papier, notre objectif est de montrer la pertinence du concept de CTK pour comprendre les microprocessus de génération de connaissances nouvelles au sein des pôles de compétitivité.
Type de document :
Article dans une revue
Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, ESKA, 2014, XIX (49), pp.35-48. 〈10.3917/rips1.049.0033〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01370172
Contributeur : Cerefige Ul <>
Soumis le : jeudi 22 septembre 2016 - 10:18:49
Dernière modification le : jeudi 26 avril 2018 - 09:41:13

Identifiants

Collections

Citation

Delphine Wannenmacher. Le processus de génération de connaissancesL’émergence de la médiation scientifique dans les Knowledge Clusters : l’exemple du projet NP. Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, ESKA, 2014, XIX (49), pp.35-48. 〈10.3917/rips1.049.0033〉. 〈hal-01370172〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

134