Représentations de la marginalité dans Extranjeros en la noche d’Antonio Soler

Résumé : Les cinq récits qui composent le volume Extranjeros en la noche, d’Antonio Soler, offrent plusieurs représentations de la marginalité : celle d’hommes et de femmes relégués aux frontières de la ville et de la société, par leur physique, leur métier, l’exclusion dont ils sont victimes. Tous sont confrontés à une réalité insoutenable, celle de crimes horribles, inhumains, dont le narrateur a été le témoin plus ou moins distant. Celui-ci se situe toujours en marge des faits évoqués et le regard distant, marginal, devient alors une attitude de survie face à la violence inhérente à l’humanité. En plaçant ses protagonistes et ses narrateurs à la marge, dans un fragile équilibre existentiel, Antonio Soler nous oblige à réfléchir au sens de la vie et à la condition humaine.
Type de document :
Article dans une revue
HispanismeS, Société des hispanistes français de l'enseignement supérieur, 2015, Formes de la marginalité dans la fiction littéraire espagnole de notre temps, p. 1-15. 〈http://www.hispanistes.org/ images/PDF/ HispanismeS/Hispanismes_5/1.article%20gregoria%20palomar.pdf〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01389511
Contributeur : Ecritures Ul <>
Soumis le : vendredi 28 octobre 2016 - 15:23:55
Dernière modification le : jeudi 13 avril 2017 - 11:25:51

Identifiants

  • HAL Id : hal-01389511, version 1

Collections

Citation

Grégoria Palomar. Représentations de la marginalité dans Extranjeros en la noche d’Antonio Soler. HispanismeS, Société des hispanistes français de l'enseignement supérieur, 2015, Formes de la marginalité dans la fiction littéraire espagnole de notre temps, p. 1-15. 〈http://www.hispanistes.org/ images/PDF/ HispanismeS/Hispanismes_5/1.article%20gregoria%20palomar.pdf〉. 〈hal-01389511〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

41