« Le sermon pseudo-isidorien De timore Domini (CPPM I, 5318) »

Résumé : Bien que ce texte soit attribué à Isidore dans le témoin le plus ancien, rien ne prouve que cette attribution remonte à l’archétype ; néanmoins, comme les répertoires usuels (CPPM I, 5318 et Díaz 134) inventorient ce sermon comme pseudo-isidorien, il est commode de garder cette (fausse) attribution, qui permet d’identifier facilement le texte. Cet article propose l’édition critique de ce sermon, qui était partiellement inédit (la partie déjà connue correspond au sermon pseudo-augustinien Ad fratres 62 qui est issu du sermon pseudo-isidorien). Les deux sources principales en sont les Synonyma d’Isidore et l’Admonitio ad filium spiritualem du Pseudo-Basile. Il fut composé entre le premier tiers du VIIe s. et le milieu du VIIIe s. (peut-être plus précisément dans la première moitié du VIIIe s.) et pourrait être originaire du sud de la Germanie (de la région de Saint-Gall et du lac de Constance jusqu’à la Bavière).
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Monique Goullet. Parva pro magnis munera. Études de littérature latine tardo-antique et médiévale offertes à François Dolbeau par ses élèves, Brepols, p. 669-697, 2009, Instrumenta Patristica et Mediaevalia 51, 978-2-503-53120-5. 〈10.1484/M.IPM-EB.3.3513〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01481033
Contributeur : Jacques Elfassi <>
Soumis le : jeudi 2 mars 2017 - 10:26:26
Dernière modification le : jeudi 13 avril 2017 - 11:25:50

Identifiants

Collections

Citation

Jacques Elfassi. « Le sermon pseudo-isidorien De timore Domini (CPPM I, 5318) ». Monique Goullet. Parva pro magnis munera. Études de littérature latine tardo-antique et médiévale offertes à François Dolbeau par ses élèves, Brepols, p. 669-697, 2009, Instrumenta Patristica et Mediaevalia 51, 978-2-503-53120-5. 〈10.1484/M.IPM-EB.3.3513〉. 〈hal-01481033〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15