Récupération d’Indium issu des e-déchets par couplage extraction liquide/liquide – électrodéposition en milieu liquide ionique

Abstract : La diffusion massive de la technologie LCD entraîne une demande croissante en indium, métal rare devenu stratégique pour l’industrie des nouvelles technologies. Le risque de pénurie d’indium à court terme (< 50ans) (1) entraîne un intérêt grandissant du recyclage des déchets électroniques qui constituent une ressource secondaire potentielle importante en indium. Par ailleurs, l’indium est un métal toxique présentant des risques pour la santé et l’environnement (2). Parmi les procédés de récupération de métaux, l’extraction liquide/liquide est considérée comme une méthode de choix. Cependant elle nécessite l’utilisation de solvants organiques toxiques, inflammables et volatils, incompatibles avec les principes de la chimie durable. Les liquides ioniques à basse température de fusion (RTILs), faiblement volatils et ininflammables, représentent une alternative aux solvants organiques classiques (3). La récupération des métaux extraits reste néanmoins l’étape critique du procédé d’extraction. Dans ce contexte, l’électrodéposition in situ des métaux dans le RTIL à l’issue de l’étape d’extraction liquide/liquide permettrait de résoudre ce problème et de récupérer des métaux de grande pureté grâce à la sélectivité de l’électrolyse. Un nouveau RTIL a été synthétisé pour le procédé envisagé, le 1-butyl-1-éthylpipéridinium (trifluorométhylsulfonyl)imide (BEPipNTf2), caractérisé par une large fenêtre électrochimique, une faible viscosité et un caractère hygroscopique ultra-faible. Le système électrochimique de l’indium a été étudié par voltampérométrie cyclique (4), en l’absence et en présence d’extractant. Les rendements faradiques de dépôt en présence d’extractant sont actuellement de 85%. Parallèlement, l’étape d’extraction de l’In(III) dans le RTIL à partir d’une solution aqueuse synthétique a été étudiée et les conditions expérimentales définies conduisent à des rendements d’extraction compris entre 95 et 99%. Les premiers essais d’électrodéposition consécutifs à l’extraction liquide-liquide de l’In(III) dans le liquide ionique ont prouvé la faisabilité du procédé.
Type de document :
Communication dans un congrès
Journées d'Electrochimie 2013, Jul 2013, Paris, France
Domaine :
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01496353
Contributeur : Sophie Legeai <>
Soumis le : lundi 27 mars 2017 - 14:26:47
Dernière modification le : mercredi 29 août 2018 - 13:20:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01496353, version 1

Citation

Youssouf Traore, Sophie Legeai, Maxime Balva, Guilhem Arrachart, Stephane Pellet-Rostaing, et al.. Récupération d’Indium issu des e-déchets par couplage extraction liquide/liquide – électrodéposition en milieu liquide ionique. Journées d'Electrochimie 2013, Jul 2013, Paris, France. 〈hal-01496353〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

248