École de la 2e chance, interprétation d'un dispositif qui évolue : au carrefour de l'insertion, entre rupture, reconnaissance et crise des identités : comment faire face aux changements ?

Résumé : Au sein d'une Ecole de la 2e chance, des formateurs expriment leurs difficultés à prendre en charge des groupes composés exclusivement de jeunes mineurs. C'est un phénomène nouveau lié en partie aux situations de décrochage scolaire des plus jeunes et à la multiplicité des dispositifs d'insertion professionnelle proposés prioritairement aux jeunes de 18 à 25 ans, sous l'impulsion des directives gouvernementales. Ils constatent le manque d'intérêt et d'implication de ces adolescents souvent fragiles et très éloignés du monde de l'emploi. Ils doivent faire face à des comportements inadaptés tels que l'agressivité, la nonchalance, le mépris. Ces formateurs traversent une réelle zone d'incertitude professionnelle. Ils sont anxieux par rapport à la réalisation des objectifs fixés par les financeurs et la direction régionale en matière de sorties positives, à l'aboutissement des projets engagés. Ils appréhendent de devoir faire face à des situations conflictuelles et souvent insolubles impliquant tuteurs légaux, éducateurs, conseillers de probation judiciaire. Ils ne se reconnaissent plus à travers ces nouvelles missions qui les déstabilisent : c'est leur identité professionnelle qui est malmenée. Confrontés à ces changements, leur implication est mise à rude épreuve. C'est dans ce contexte qu'émergent des identités en tension de ces formateurs, partagés entre des normes et des obligations, et l'injonction d'un positionnement spécifique dans un contexte particulier. Comment définir sens, valeur et cohérence et se situer entre travail prescrit et travail réel ? Comment retrouver de nouvelles formes d'implications possibles à l'heure où les changements viennent questionner le quotidien professionnel ? A travers cette démarche convoquant notamment les travaux de Claude Dubar au sujet de la construction des identités, des acteurs du monde " de l'insertion sociale et professionnelle ", acteurs institutionnels, formateurs, jeunes stagiaires ont été interviewés et ont verbalisé leurs ressentis, leurs besoins, leurs attentes en donnant leurs avis et leurs projections sur un avenir professionnel en mouvance. Les résultats de cette analyse convergent vers des propositions permettant un possible ajustement d'une pédagogie plus adaptée, vers des orientationssusceptibles de mieux correspondre aux besoins en constante évolution et encouragent à la construction de nouvelles alliances, d'outils plus innovants au service d'un public qui évolue.
Type de document :
Mémoire / Rapport de stage
Sociologie. 2017
URL du fichier :
http://docnum.univ-lorraine.fr/public/BUS_M_2017_MIGNOSI_BELLORA_MARIE_LAURE.pdf
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01650982
Contributeur : Memoires Ul <>
Soumis le : mardi 28 novembre 2017 - 15:24:09
Dernière modification le : mercredi 29 novembre 2017 - 01:05:30

Identifiants

  • HAL Id : hal-01650982, version 1

Collections

Citation

Marie-Laure Bellora. École de la 2e chance, interprétation d'un dispositif qui évolue : au carrefour de l'insertion, entre rupture, reconnaissance et crise des identités : comment faire face aux changements ?. Sociologie. 2017. 〈hal-01650982〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

227