Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Quand 160 ans de graffitis racontent un lieu de vie... Sous le pont suspendu de Tonnay-Charente

Résumé : Le propos s’inscrit dans l’histoire d’un pont suspendu, ouvert à la circulation en 1842 et fermé en 1964, qui croise l’histoire des modes de circulation et d’échanges avec celle d’hommes et de femmes qui ont déambulé en ce lieu et y ont gravé leur présence. Le pont se distingue en effet par les nombreux graffitis qui ont été apposés sur les murs des voûtes. À travers des noms, des dates, des dessins, on peut apprécier la façon dont des personnes ont – pendant plus de 160 ans – investi l’édifice, essentiellement pour y mener des activités ordinaires. En effet, si plusieurs graffitis renvoient à l’Occupation et à des épisodes marquants, la plupart des autres font écho à des moments de vie communs à toutes les générations (expression de sentiments, tracé d’une empreinte...) mais qui se matérialisent selon des formes contrastées et des strates temporelles distinctes. Ainsi racontent-ils des continuités et, parfois, des ruptures que nous nous emploierons à exhumer. Ceci pour suivre la biographie collective d’un geste reliant des humains et des choses et donnant à saisir le témoignage social qui affleure des traces déposées.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01725104
Contributor : Rudy Hahusseau <>
Submitted on : Wednesday, March 7, 2018 - 10:04:30 AM
Last modification on : Tuesday, December 15, 2020 - 3:22:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01725104, version 1

Citation

Béatrice Fleury. Quand 160 ans de graffitis racontent un lieu de vie... Sous le pont suspendu de Tonnay-Charente. Colloque international Lire des vies. L'approche biographique en sciences humaines et sociales, LCF (Université de La Réunion); OSOI (Université de La Réunion); Crem (Université de Lorraine), Feb 2017, Saint-Denis, France. pp.57-78. ⟨hal-01725104⟩

Share

Metrics

Record views

93