Cystite hémorragique après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques: caractéristiques cliniques, facteurs de risque, traitement et évolution - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2007

Hemorrhagic cystitis after allogeneic stem cell transplantation : clinical characteristics, risk factors, treatment and outcome

Cystite hémorragique après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques: caractéristiques cliniques, facteurs de risque, traitement et évolution

Abstract

Hemorrhagic cystitis (HC) is a common complication after hematopoietic stem cell transplantation. We conduct a retrospective study among 435 patients transplanted between 1990 to 2006 to investigate clinical characteristics, treatment, outcome and risk factors for HC. This complication develops in 75 patients (17,2 %). CH begins a median of 24 days (range, 0-780) after transplantation and last a median of 30 days (range, 2-180). Significant risk factors for HC by univariate analysis include high risk disease (p=0,04), use of cyclophosphamide and busulfan (p<0,001), use of cyclophosphamide (p=0,04), use of busulfan (p=0,02) and chronic GVHD (p<0,001). Multivariate analysis doesn t show any risk factor. 48 patients with HC have polyoma BK virus viruria (culture or PCR). The children (p=0,04), the recipients of graft with a high risk disease (p=0,03) and the patients who receive an unrelated transplantation (p=0,03) have significantively more late-onset HC, which occur beyond 30 days after transplantation than early-onset HC. Use of cyclophosphamide and busulfan give more early-onset HC than late-onset HC (p=0,04). Treatments of HC are numerous. 13 patients are treated with infusions of FXIII concentrate. Patients without HC have not significantly higher overall 17-years survival than patients with HC (p=0,25).
La CH est une complication commune après transplantation de cellules souches hématopoïétiques. Nous rapportons les résultats d une étude rétrospective réalisée sur 435 patients allogreffés de 1990 à 2006 afin d étudier les caractéristiques cliniques, les facteurs de risque, le traitement et l évolution des CH. L incidence des CH est de 17,2 % soit 75 patients atteints. La médiane de début est de 24 jours (rang de 0 à 781) post-transplantation et la médiane de durée est de 30 jours (rang de 2 à 180). Les facteurs de risque en analyse univariée sont une pathologie à haut risque (p=0,04), un conditionnement à base d Endoxan[marque déposée] et de busulfan (p<0,001), à base d Endoxan[marque déposée] (p=0,04), à base de busulfan (p=0,02) et la présence d une GVH chronique (p<0,001). L analyse multivariée ne trouve aucun facteur de risque. La culture ou la PCR du BKV sont positives chez 48 patients avec CH. Les enfants (p=0,04), les patients greffés pour une pathologie à haut risque (p=0,03) et les patients ayant reçu une greffe de moelle ou CSP non apparentée (p=0,03) présentent significativement plus de CH tardives, définies comme survenant plus de 30 jours après la greffe que de CH précoces. Un conditionnement à base d Endoxan[marque déposée] et de busulfan favorise la survenue de CH précoces (p=0,04) par rapport au CH tardives. De nombreux traitements ont été pratiqués en particulier des injections de FXIII chez 13 patients. Le taux de survie en rémission complète (RC) à 17 ans ne diffère pas de manière significative (p=0,25) entre les patients avec ou sans CH.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2007_JAMEY_GUILLAUME_CLAIRE.pdf (3.62 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01732972 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01732972 , version 1

Cite

Claire Jamey-Guillaume. Cystite hémorragique après allogreffe de cellules souches hématopoïétiques: caractéristiques cliniques, facteurs de risque, traitement et évolution. Sciences du Vivant [q-bio]. 2007. ⟨hal-01732972⟩
50 View
808 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More