Facteurs favorisant le bronchospasme per-anesthésique - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2000

Facteurs favorisant le bronchospasme per-anesthésique

Abstract

Les complications respiratoires sont les causes les plus fréquentes d' accidents et d'incidents per-anesthésiques. Parmi ceux-ci, le bronchospasme est une complication redoutée. Le but de l'étude est d'identifier les facteurs favorisant le bronchospasme et de définir une stratégie permettant de choisir la meilleure technique anesthésique . Matériel et méthode: étude rétrospective cas-témoin, portant sur 101197 actes anesthésiques réalisés de janvier 1992 à avril 1996. Les critères anthropométriques, les antécédents respiratoires et allergiques, le grade de Mallampati, la cotation de l'A.S.A., les techniques et les médicaments anesthésiques ont été étudiés. Chaque cas de bronchospasme éta it apparié à trois témoins. Un appariement par service et par année était réalisé. Une analyse unifactorielle par le test de Mann et Whitney pour les valeurs quantitatives et une comparaison par le test du Chi-2 et de Fischer pour les valeurs qualitatives était réalisée. Une analyse multifactorielle par régression logistique a permisd'identifier des facteurs indépendants favorisants. Les incidences réelle, estimée, corrigée et moyenne ont été calculées. p<0.05 est considéré comme significatif.Résultats: l'incidence moyenne est de 0.1%. Les mois d'hiver, l' âge inférieur à 10 ans, les antécédents respiratoires, en particulier l'asthme, les BPCO et les infections O.R.L. récentes et le score de Mallampati >2 sont des facteurs favori sants du bronchospasme par hyperréactivité bronchique (HRB). Le thiopental et l' atracurium semblent aussi favoriser sa survenue. En revanche, le propofol et le protoxyde d' azote sont des facteurs protecteurs.Discussion: Le bronchospasme est une complication rare dont l'incidence moyenne (0.1%) est comparable à celle trouvée dans la littérature. L'hyper-réactivité bronchique en est la cause la plus fréquente (58,6%). Les enfants d'âge inférieur à 10 ans ayant fait une infection ORL récente et les adultes classés A.S.A. > 2 à cause d' une pathologie respiratoire entraînant une hyper-réactivité bronchique sont les plus exposés . L'anesthésie insuffisante est la deuxième cause (30,2%) alors que l'allergie est une cause plus rare (8%). Le mécanisme du bronchospasme n'a pu être mis en évidence dans 2,6% des cas.En analyse multifactorielle, les maladies respiratoires, le thiopental et un grade de Mallampati > 2 sont des facteurs favorisants indépendants du bronchospasme par HRB alor s que le protoxyde d' azote est protecteur.
Fichier principal
Vignette du fichier
SCDMED_T_2000_CHANDECLERC_CHRISTOPHE.pdf (4.14 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01733408 , version 1 (14-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733408 , version 1

Cite

Christophe Chandeclerc. Facteurs favorisant le bronchospasme per-anesthésique. Sciences du Vivant [q-bio]. 2000. ⟨hal-01733408⟩
563 View
7482 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More