L’artiste plutôt que son art ? Hergé au Grand Palais - Archive ouverte HAL Access content directly
Other Publications The Conversation Year : 2016

L’artiste plutôt que son art ? Hergé au Grand Palais

Jean-Matthieu Méon

Abstract

L’exposition Hergé qui débute au Grand Palais le 28 septembre prochain s’inscrit dans une pratique ancienne, celle des expositions de bande dessinée, qui, depuis une dizaine d’années, connaît une vogue nouvelle dans les institutions culturelles françaises. De tels événements sont l’occasion de valoriser et reconnaître des créateurs et des œuvres liés à cette forme d’expression. Ces expositions sont généralement vues comme l’expression de la nouvelle visibilité et de la légitimité culturelle conquises par la bande dessinée. « L’événement, écrit par exemple Michel Serres en préface au catalogue de l’exposition Hergé (p. 25), consacre l’advenue de la bande dessinée au rang des Beaux-Arts, mais peut-être aussi l’accès de Georges Remi à l’immortalité ». Mais, dans leur choix scénographiques et leur discours d’accompagnement, ces expositions permettent aussi de mesurer les difficultés et les ambiguïtés de la démarche. Bien souvent, la légitimation de la bande dessinée est, dans ce cadre particulier, une affaire de conditions et d’exceptions. La reconnaissance d’Hergé est-elle nécessairement celle de tout un art ?
Not file

Dates and versions

hal-01738048 , version 1 (20-03-2018)

Licence

Attribution - NoDerivatives - CC BY 4.0

Identifiers

  • HAL Id : hal-01738048 , version 1

Cite

Jean-Matthieu Méon. L’artiste plutôt que son art ? Hergé au Grand Palais. The Conversation, 2016, pp.[En ligne]. ⟨hal-01738048⟩
35 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More