Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications

Changer l’école avec les neurosciences : une approche réductrice ?

Résumé : Comment améliorer le niveau des élèves ? À cette question qui se pose à tout ministre de l’Éducation nationale, surtout à une période où les enquêtes internationales sur le sujet, comme PISA, font état de résultats plutôt mitigés, Jean‑Michel Blanquer semble apporter deux réponses majeures : l’évaluation des élèves et des enseignements, d’une part, le recours aux sciences cognitives, de l’autre, afin d’adapter au mieux la pédagogie à ce que l’on sait du développement de l’enfant. Un point de départ solide et rassurant ? Cette approche rationnelle néglige en fait tout un pan de la réalité scolaire, ce qui menace son efficacité. Si les élèves ont un cerveau, il faut aussi les considérer comme les membres d’une génération, qui s’inscrit dans un contexte historique et culturel précis, qui influe sur leurs besoins et la structure même de l’institution scolaire.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01897274
Contributor : Laëtitia Le Couédic <>
Submitted on : Wednesday, October 17, 2018 - 8:35:32 AM
Last modification on : Monday, October 28, 2019 - 2:02:06 PM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - NoDerivatives 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-01897274, version 1

Citation

Claude Poissenot. Changer l’école avec les neurosciences : une approche réductrice ?. 2018, http://theconversation.com/changer-lecole-avec-les-neurosciences-une-approche-reductrice-104271. ⟨hal-01897274⟩

Share

Metrics

Record views

326