La civilisation économique : interdisciplinarité exemplaire ou limite de l’interdisciplinarité - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Revue française de civilisation britannique Year : 2019

Economic Civilisation: Exemplary Interdisciplinarity or the Limits of Interdisciplinary Research?

La civilisation économique : interdisciplinarité exemplaire ou limite de l’interdisciplinarité

Abstract

This paper will analyse the notion of interdisciplinary research and teaching through the lens of economic civilisation. Civilisation research covers the various dimensions of cultural, social or historical events. It refers to and uses a number of disciplines and methods borrowed notably from humanities and social sciences. Civilisation is essentially interdisciplinary and cannot be adequately comprehended using only one discipline (such as sociology, history or economics). This might explain why the image of civilisation is sometimes tarnished by a lack of scientific recognition or why non-French lecturers and researchers are often puzzled by lectures in “civilisation”. Adding the word ‘economics’ to form ‘economic civilization’ does not make it any easier. How can we define this research area that in essence goes beyond the frontiers of disciplines to create meaning? Is this research pluri-disciplinary in nature, leveraging several fields of studies without combining them? Is it interdisciplinary as, it uses the methods of one or several of the disciplines to enhance another discipline? Or, is it transdisciplinary, going beyond the disciplinary debate to the point of sometimes creating a whole new field of study to shed new light on old questions, but taking the risk of creating a muddled assemblage of ideas without solid foundations?
Cet article s’interroge sur la place de la recherche et de l’enseignement interdisciplinaire au travers de l’exemple de la civilisation économique. La civilisation cherche à appréhender les différentes facettes d’un fait culturel, d’une évolution sociale ou d’une situation historique. Pour ce faire, elle fait appel à de nombreuses disciplines et méthodes (l’histoire, la géographie, les sciences sociales et politiques pour n’en citer que quelques-unes). Elle est donc essentiellement interdisciplinaire et ne peut pas être affiliée à une discipline clairement définie (comme l’histoire, la sociologie ou l’économie). C’est peut-être pour cette raison que son image est parfois ternie par un manque de reconnaissance scientifique et que la recherche et les enseignements en civilisation laissent perplexes nos collègues étrangers qui appréhendent difficilement le sens que nous donnons au terme « civilisation ». Quand en plus de la civilisation, le chercheur traite d’économie, comment peut-il qualifier sa recherche, alors qu’elle se positionne nécessairement dans le dépassement, le débordement des frontières de la discipline pour apporter de la valeur ? Est-elle pluridisciplinaire, juxtaposant plusieurs champs d’étude sans les faire interagir ? Interdisciplinaire car utilisant les méthodes et les analyses d’une des disciplines pour enrichir un autre champ disciplinaire ? Ou encore transdisciplinaire, dépassant le débat disciplinaire, allant presque jusqu’à créer une nouvelle discipline pour apporter un éclairage novateur. Prend-elle alors le risque de constituer un assemblage hasardeux, sans fondement disciplinaire ?

Dates and versions

hal-02474266 , version 1 (11-02-2020)

Identifiers

Cite

Vanessa Boullet. La civilisation économique : interdisciplinarité exemplaire ou limite de l’interdisciplinarité. Revue française de civilisation britannique, 2019, XXIV (1), ⟨10.4000/rfcb.2917⟩. ⟨hal-02474266⟩
59 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More