Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

Le lien entre l’actionnariat salarié et le climat social à l’épreuve des faits : le cas des entreprises françaises non cotées

Résumé : Si la question de l’influence de l’actionnariat salarié sur le comportement et la satisfaction des salariés au travail a été largement étudiée, peu de travaux se sont intéressés à l’effet sur le climat social, en tant qu’ensemble de perceptions communes quant à la façon d’être traité dans et par l’organisation, autrement dit sur « l’implication attitudinale » collective (Mowday et al., 1982). L’utilisation de données de panel issues des enquêtes REPONSE 1998 et 2004 conduit à nuancer les résultats en coupe sur l’année 2004 qui montrent un lien très significatif entre actionnariat salarié et climat social tant du point de vue de la direction que des salariés. Si du point de vue de la direction, on observe, toutes choses égales par ailleurs, une amélioration du climat social suite à la mise en œuvre d’un actionnariat salarié, relayant une pensée managériale conforme aux approches HRM, l’effet ne ressort pas du point de vue des salariés. En revanche, la mise en place d’un tel dispositif d’ouverture du capital aux salariés est significativement liée du point de vue de ceux-ci à un climat social calme sur l’ensemble de la période 1998-2004. Ce serait donc plutôt lorsque le climat social est bon que l’actionnariat salarié se développe. Les résultats invitent ainsi à analyser davantage l’actionnariat salarié en cohérence avec un contexte social et managérial plus large.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02500146
Contributor : Loris Guery Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, March 5, 2020 - 6:16:23 PM
Last modification on : Monday, September 12, 2022 - 4:40:08 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02500146, version 1

Citation

Loris Guery, Anne Stévenot. Le lien entre l’actionnariat salarié et le climat social à l’épreuve des faits : le cas des entreprises françaises non cotées. Revue française de gouvernance d'entreprise, 2014, 13, pp.101-120. ⟨hal-02500146⟩

Share

Metrics

Record views

54