Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Réduire les disparités de participation au dépistage du cancer colorectal par une organisation à la frontière du dispositif de prévention : quand analyse de terrain et théorie se rejoignent

Résumé : Les inégalités sociales de santé sont un thème récurrent dans la littérature en santé de ces dernières années. Le cancer colorectal touche environ 40 000 personnes par an, 17 526 en sont décédées en 2011. Son dépistage contribue significativement à la baisse de la mortalité, en favorisant une prise en charge précoce. Depuis 2001, les autorités sanitaires françaises ont organisé une incitation systématique de la population des personnes âgées de 50 à 74 ans, dépistage auquel les populations de catégories socio-économiques les moins favorisées sont moins susceptibles de bénéficier. De 2012 à 2014, nous avons participé à l’étude interventionnelle française COLONAV, reproduisant une expérience née aux États Unis appelée « navigation program ». Le dispositif de navigation est une fonction intermédiaire permettant d’accéder à une population que le système de santé lui-même n’arrive pas à atteindre. Le design de ces programmes est décrit de façon sommaire et peu explicité dans ses fondements. Il n’est jamais étudié sur le plan théorique. L’étude approfondie du recrutement des navigateurs exposé dans la littérature américaine et l’expérience COLONAV permet de révéler les éléments qui contingentent le design de ce dispositif, ainsi que les fondements qui en assurent l’efficacité. Dans ce papier, nous étudions cette organisation par le prisme du profil de recrutement de celui qui porte le dispositif de navigation. Ce travail interroge sur la place dans le design du dispositif de cet intervenant supplémentaire. Est-il destiné à servir d’intermédiaire entre un système dont les dysfonctionnements sont nombreux et des personnes peu aptes à les surmonter ? Interroge-t-il sur la capacité de ce système à esquisser un modeste, mais nouveau design du dispositif de dépistage du cancer ? Ayant travaillé selon la perspective de la théorie ancrée (Grounded Theory), nous avons travaillé par abduction à partir des résultats de nos analyses pour identifier des pistes théoriques. Nous montrons comment le dispositif de navigation s’apparente à l’approche des organisations frontières développées à partir des travaux de Peton. Cette analyse théorique permet d’esquisser des pistes de réflexion quant à la manière d’organiser un dépistage accessible aux populations les plus éloignées actuellement des préoccupations qui l’ont fondé. Le dispositif de navigation, et donc par extension les navigateurs, sont une organisation frontière permettant de faire le lien et la traduction des attentes entre les différents organismes qui le composent et la population cible. Ils servent souvent d’intermédiaires entre un système dont les dysfonctionnements sont nombreux et des personnes peu aptes à les surmonter, mais dans le cadre du dépistage, leur fonction la plus intéressante est en amont de la levée des barrières logistiques, dans leur capacité à faire le lien de sens entre des objectifs divergents.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02537569
Contributor : Camilia Boulegriblet <>
Submitted on : Wednesday, April 8, 2020 - 11:22:42 PM
Last modification on : Monday, December 14, 2020 - 3:46:21 PM

Identifiers

Citation

Jennifer Ramone-Louis, Valérie Buthion. Réduire les disparités de participation au dépistage du cancer colorectal par une organisation à la frontière du dispositif de prévention : quand analyse de terrain et théorie se rejoignent. Journal de Gestion et d’Économie Médicales, Editions ESKA, 2016, 34 (4), pp.215-238. ⟨10.3917/jgem.164.0215⟩. ⟨hal-02537569⟩

Share

Metrics

Record views

48