Skip to Main content Skip to Navigation
Other publications (Book Review)

Kaoutar Harchi, Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve

Résumé : Kaoutar Harchi propose, dans une version simplifiée de sa thèse de sociologie les trajectoires de deux auteurs algériens, Kateb Yacine et Assia Djebar. Reprenant en titre une phrase empruntée à Jacques Derrida évoquant la situation du bilinguisme en Algérie (mais qui ne s’applique pas aux écrivains étudiés), elle étend son enquêteinitiale en ajoutant les exemples de Rachid Boudjedra, Kamel Daoud et Boualem Sansal. Il s’agira de montrer quelles stratégies sont à l’œuvre, en France comme en Algérie, chez les institutionnels comme chez les écrivains, pour acquérir la reconnaissance dans le champ français, celle qui ouvre à l’universel.
Document type :
Other publications (2)
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02970348
Contributor : Dominique Ranaivoson <>
Submitted on : Sunday, October 18, 2020 - 6:50:59 AM
Last modification on : Monday, October 19, 2020 - 3:26:23 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02970348, version 1

Collections

Citation

Dominique Ranaivoson. Kaoutar Harchi, Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve. Kaoutar Harchi, Je n’ai qu’une langue, ce n’est pas la mienne. Des écrivains à l’épreuve, Paris, Pauvert, 2016, 2017, https://doi.org/10.7202/1039432ar. ⟨hal-02970348⟩

Share

Metrics

Record views

9