Skip to Main content Skip to Navigation
Reports

Archéologie et GEoarchéologie du premier Remiremont et de ses abords.

Résumé : La montagne comme espace peu et tardivement peuplé en marge des grands axes d’échanges, fait depuis quelques temps déjà l’objet d’une attention particulière. Le massif vosgien n’échappe pas à ce phénomène. En écho aux travaux déjà réalisés sur les hautes-chaumes et le versant alsacien du massif, une équipe pluridisciplinaire tente de mesurer, sur la longue durée, la dynamique d’un espace forestier du versant lorrain. Le choix, comme objet d'étude, du massif du Fossard, qui domine le piémont occidental du massif et s'étend sur près de 150 km² entre Epinal et Remiremont (Vosges), résulte de son lien étroit, topographique et historique, avec cette dernière ville née d'une abbaye fondée au VIIe siècle dans un castrum tardo-antique perché, à 670 m d'altitude, à l'extrémité méridionale du relief. Dans ce secteur de moyenne montagne au relief contrasté où les grès superficiels côtoient des affleurements cristallins, la question se posait de savoir si la forêt qui s'est développée après la disparition des glaciers, vers le dixième millénaire avant notre ère, a subi depuis le Néolithique, les mêmes alternances de défrichements et de reprises que d’autres. Au cours du premier millénaire, reste-t-elle un espace réservé aux activités cynégétiques des puissants ou, au contraire, n'est-elle impactée qu’à partir du VIIe siècle, comme le laisse supposer le récit des vies des saints fondateurs de l’abbaye de Remiremont, par l'activité des moines défricheurs ? L'abbaye y a-t-elle développé de nouveaux modèles de gestion du sol ? A-t-elle favorisé le peuplement du massif par des essartages nombreux qui auraient donné le nom « Fossard » bien avant sa conquête à compter du XVIe siècle, mise en évidence par les historiens modernistes ? Autant d'interrogations, qui, grâce à une cartographie LiDAR réalisée pour l’occasion et une approche pluridisciplinaire mêlant géologie, géomorphologie, botanique, pédologie, histoire, archéologie et onomastique, devraient trouver des éléments de réponses susceptibles de mieux appréhender les phases d’anthropisation de cette « montagne-forêt », comme on s’est plu à qualifier le massif vosgien.
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-03133508
Contributor : Charles Kraemer <>
Submitted on : Saturday, February 6, 2021 - 1:33:49 PM
Last modification on : Friday, February 26, 2021 - 3:12:04 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03133508, version 1

Citation

Charles Kraemer, Pierre-Yves Ancelin, Denis Cartier, Anne Gebhardt, Axelle Grzesznik, et al.. Archéologie et GEoarchéologie du premier Remiremont et de ses abords.. [Rapport de recherche] 2, Université de Lorraine, Pole TELL, HisCAnt-MA, Pole archéologique universitaire. 2021, 103 p. ⟨hal-03133508⟩

Share

Metrics

Record views

100