“Quel piteux accident se présente à mes yeux !” : mourir sur la scène tragique au XVIe siècle - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Rivista L’Universo Mondo Year : 2019

“Quel piteux accident se présente à mes yeux !” : mourir sur la scène tragique au XVIe siècle

Abstract

Peut-on ensanglanter la scène au XVI e siècle? La théorie reste relativement évasive, du moins assez peu tranchée, mais en pratique, le récit est largement majoritaire. Puisque le concept postérieur de «bienséance» ne peut suffire à l'expliquer, comment comprendre cette préférence pour le récit? Peut-on bien parler d'un interdit au XVI e siècle alors que plusieurs dramaturges placent la mort sur scène sans se justifier? Il semble bien y avoir une réticence technique, et secondairement morale voire anthropologique à mettre la mort sous les yeux du spectateur. Néanmoins, celle-ci ne peut suffire à expliquer l'ensemble des dispositifs dramatiques de mise en scène directe et indirecte de la mort dans la tragédie du XVI e siècle. Ces dispositifs doivent en effet être analysés comme des propositions dramaturgiques plutôt que comme le résultat de l'application d'une règle: dès lors qu'on l'étudie au prisme de la conception tragique du XVI e siècle, le récit révèle son importance dramatique.
Fichier principal
Vignette du fichier
Hugot UM46.pdf (1.05 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

hal-03197568 , version 1 (13-04-2021)

Licence

Attribution - NonCommercial

Identifiers

  • HAL Id : hal-03197568 , version 1

Cite

Nina Hugot. “Quel piteux accident se présente à mes yeux !” : mourir sur la scène tragique au XVIe siècle. Rivista L’Universo Mondo, 2019, 46. ⟨hal-03197568⟩
16 View
25 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More