Corrélations anatomo-électroclinique dans les crises pariétales enregistrées en SEEG : étude rétrospective monocentrique à propos de 17 cas explorés en SEEG entre octobre 2007 et novembre 2019 - Université de Lorraine Access content directly
Master Thesis Year : 2020

Anatomo-electroclinical Correlations during Parietal Seizure Recordings in SEEG

Corrélations anatomo-électroclinique dans les crises pariétales enregistrées en SEEG : étude rétrospective monocentrique à propos de 17 cas explorés en SEEG entre octobre 2007 et novembre 2019

Abstract

INTRODUCTION : les crises d'épilepsie focale d'origine pariétale sont une cause rare d'épilepsie, 5% de l'ensemble des épilepsies. Le lobe pariétal a un rôle dans l'intégration d'informations polymodales (sensitives, visuelles, auditives, motrices) et un rôle dans les fonctions supérieures telles que l'attention et la conscience. C'est un lobe richement connecté. La symptomatologie des crises pariétales est riche. Il n'y a pas, à notre connaissance, d'études basées sur la SEEG sur la corrélation des symptômes observés et le moment de leur survenue par rapport la propagation extra-pariétale. L'objectif principal de notre étude était d'identifier et de différencier les signes cliniques liés à la décharge pariétale initiale (avant sa propagation extra-pariétale) des signes cliniques liés à (ou survenant pendant) la propagation extra-pariétale sur la base des enregistrements SEEG. MATÉRIELS ET MÉTHODES : à partir des patients explorés en SEEG entre octobre 2007 etnovembre 2019, nous avons sélectionné les patients présentant une épilepsie confirmée d'origine pariétale. Nous avons étudié les crises et classé les symptômes selon leur apparition avant ou après la propagation extra-pariétale. RÉSULTATS : les symptômes somato-sensitifs précoces sont liés à une origine pariétale de façon significative, les signes moteurs dans les crises à point de départ pariétal sont liés à une propagation extra-pariétale, frontale ou insulaire pour les versions, manifestations cloniques, toniques et hyperkinétiques et occipitale pour le flutter palpébral. CONCLUSION : Les symptômes somato-sensoriels précoces restent le principal symptôme des crises du lobe pariétal. La sémiologie motrice est une autre caractéristique des crises du lobe pariétal bien qu'elle reflète une propagation extra-pariétale (principalement frontale et insulaire). La principale différence avec les crises du lobe frontal est la dynamique plus lente de cette sémiologie motrice qui, lorsqu'elle est présente, devrait s'orienter vers un début pariétal.
Fichier principal
Vignette du fichier
BUMED_T_2020_DE_MIJOLLA_GABRIEL.pdf (3.1 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03298055 , version 1 (18-10-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03298055 , version 1

Cite

Gabriel De Mijolla. Corrélations anatomo-électroclinique dans les crises pariétales enregistrées en SEEG : étude rétrospective monocentrique à propos de 17 cas explorés en SEEG entre octobre 2007 et novembre 2019. Médecine humaine et pathologie. 2020. ⟨hal-03298055⟩
45 View
132 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More