De la difficulté d’être journaliste de sport - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Les cahiers du journalisme Year : 2013

De la difficulté d’être journaliste de sport

Abstract

En tant que genre, le journalisme de sport s’impose par sa visibilité performante dans l’espace médiatique (chaînes thématiques de télévision, titres de journaux et magazines, dispositifs radiophoniques et sites spécialisés). Cette étude propose de discuter, à la fois, de la spécificité de sa pratique et de la responsabilité de ces professionnels de l’information, globalement conditionnés par la spectacularisation intrinsèque du phénomène sportif que le modèle télévisuel a progressivement façonné. La perspective critique assumée se fonde sur la place instable du sport dans la société française, entre nécessité de loisirs et divertissement. Si le choix pour cette spécialité résulte d’une passion exacerbée, il ne peut faire l’économie des contraintes institutionnelles et idéologiques propres à la profession en général. Le journalisme de sport éprouve par ailleurs sa résistance vis-à-vis des fonctions fondamentales du journalisme : la distance, la vérité, l’authenticité, l’éthique et l’impartialité.
No file

Dates and versions

hal-03549734 , version 1 (31-01-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03549734 , version 1

Cite

Jean-François Diana. De la difficulté d’être journaliste de sport. Les cahiers du journalisme, 2013, 25, pp.34-47. ⟨hal-03549734⟩
14 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More