Mélodies interrompues : brisures, fêlures et ruptures dans les biopics consacrés aux chanteuses d’opéra - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Savoirs en Prisme Year : 2022

Interrupted Melodies: Flaws, Failings and Foibles in the Biopics Devoted to Opera Divas

Mélodies interrompues : brisures, fêlures et ruptures dans les biopics consacrés aux chanteuses d’opéra

Abstract

Biopics of opera singers’ lives remain fairly scarce. They usually focus on the obstacles and accidents that mark an otherwise exceptional progress. This paper, devoted to the fictionalisation of such figures as Maria Malibran, Marjorie Lawrence and Maria Callas, aims at showing that it is mainly through the treatment of voice that difficulties are apprehended. In the case of the movie devoted to Marjorie Lawrence, Interrupted Melody, the re-appropriation of the singer’s body and her victory over polio are mediated by vocal exertions, while Zeffirelli’s Callas Forever emphasizes the gaps between Callas’s and Fanny Ardant’s respective singing and speaking voices. All in all, it is Sacha Guitry’s movie La Malibran that best illustrates Michel Poizat’s psychoanalytical theory of the Angel’s Cry, as expounded in his book The Angel’s Cry: Beyond the Pleasure Principle in Opera. Whatever glance may be cast on the subject, operatic voices remain the object of multiple interrogations and fascinations.
Les biopics consacrés aux chanteuses d’opéra ne sont pas légion. Consacrés à une figure hors du commun, dont le parcours est suffisamment atypique et chaotique pour mériter de susciter une mise en intrigue, ils se plaisent généralement à dépeindre la brisure d’un destin exceptionnel. Ont ainsi été portées à l’écran les vies d’un certain nombre de chanteuses lyriques, dont Maria Malibran, Marjorie Lawrence et Maria Callas. L’article s’attachera à montrer comment le traitement de la voix, dans ces récits filmiques, devient la métaphore des accidents de parcours rencontrés par de telles figures. Ainsi, la reconstruction physique de Marjorie Lawrence passe avant tout, dans la fiction du film Interrupted Melody, par l’écoute et le travail de la voix, pourtant triomphante de bout en bout. Le film de Zeffirelli Callas Forever met en regard la voix chantée de la Callas et celle, parlée, de son actrice Fanny Ardant. C’est finalement le film de Sacha Guitry La Malibran qui illustre le mieux le mythe de la voix de l’ange brisée, tel que l’a théorisé dans les années 1980 le sociologue et psychanalyste Michel Poizat dans son ouvrage L’Opéra ou le cri de l’ange (1986). Quelles que soient les modalités selon lesquelles on l’approche, la voix opératique demeure un élément indicible et mystérieux, objet de multiples questionnements et fascinations.
No file

Dates and versions

hal-03696744 , version 1 (16-06-2022)

Licence

Identifiers

Cite

Pierre Degott. Mélodies interrompues : brisures, fêlures et ruptures dans les biopics consacrés aux chanteuses d’opéra. Savoirs en Prisme, 2022, 15, pp.95-108. ⟨10.34929/sep.vi15.243⟩. ⟨hal-03696744⟩
17 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More