Le parti plateforme. La transformation des organisations politiques à l'heure du Big Data - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Réseaux : communication, technologie, société Year : 2022

Le parti plateforme. La transformation des organisations politiques à l'heure du Big Data

Abstract

This paper focuses on a new type of party, the platform party or digital party, that is emerging in the digital age. Just as the mass party characterized the industrial age, the digital party reflects the predominant mode of production of a digital society. Its three main features are: 1) the use of digital media platforms, along with the development of in-house ‘participatory’ platforms for supporters, which leads to disintermediation, that is, not only to the elimination of intermediary levels existing in previous mass parties, but also to ‘re-intermediation’ through dependence on the platform; 2) a ‘hyper-base’, that is, the active base of supporters who are engaged in intense ‘participationism’ in the discussions and open decision-making on the platform; and 3) a ‘hyper-leader’, that is, a charismatic ‘presidentialist’ personality who enjoys significant power and leeway. This hyper-leader represents the organization in the media. In the long run, however, platform parties face the limitations of direct democracy and the challenges of institutionalization.
Ce texte propose un nouveau type de parti, celui du parti plateforme ou parti digital, pour rendre compte de l’émergence d’organisations politiques nées ces dernières années et plus globalement des transformations des partis politiques à l’heure du numérique. Comme le parti de masse incarnait l’organisation politique à l’ère industrielle, le parti plateforme reflète le mode de production des sociétés numériques. Il repose sur trois éléments essentiels : 1) l’usage des plateformes grand public et le développement de plateformes de rassemblement des soutiens, ce qui a pour effet la disparition des échelons intermédiaires caractéristiques des partis antérieurs, soit une « désintermédiation » et une « réintermédiation » autour de la plateforme ; 2) une « hyperbase », celle des soutiens actifs de l’organisation, appelée à un « participationnisme » intense sur les espaces de discussion et de prise de décision ouverts sur la plateforme ; 3) un « hyperleader », soit une personnalité charismatique, « présidentialiste », qui dispose d’un fort pouvoir et d’une grande liberté d’action. L’hyperleader représente l’organisation dans les médias. Dans la durée cependant, les partis plateformes sont confrontés aux limites de la démocratie directe et aux défis de l’institutionnalisation.
No file

Dates and versions

hal-04165594 , version 1 (19-07-2023)

Licence

Identifiers

Cite

Paolo Gerbaudo, Fabienne Greffet. Le parti plateforme. La transformation des organisations politiques à l'heure du Big Data. Réseaux : communication, technologie, société, 2022, 236, pp.37-56. ⟨10.3917/res.236.0037⟩. ⟨hal-04165594⟩
59 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More