Skip to Main content Skip to Navigation
Theses

Prédiction de la phytodisponibilité de deux radionucléides (63 NI et 99 TC) dans les sols

Résumé : Les calculs de sûreté du stockage de déchets radioactifs en milieu géologique profond nécessitent la connaissance du comportement de radionucléides à vie longue dans la biosphère. Le sol, support des chaînes alimentaires terrestres, est un compartiment clé déterminant les transferts des radionucléides à l'Homme. La prédiction des transferts sol-plante repose sur la caractérisation de la phytodisponibilité de ces éléments dans les sols intégrant l'ensemble des processus de transfert au sein du profil. L'objectif de ce travail est la prédiction de la phytodisponibilité des radionucléides dans les sols cultivés. La phytodisponibilité de deux radionucléides de mobilité différente, 63Ni et 99Tc, a été étudiée au niveau de l'échantillon de terre ou du profil de sol cultivé. Trois sols présentant des propriétés hydrauliques et physico-chimiques contrastées ont été échantillonnés de manière à isoler des colonnes non remaniées (50 cm x 50 cm) : une rendzine, un sol brun colluvial argileux et un sol brun acide sablo-limoneux. Ces lysimètres ont été placés en serre et équipés de bougies poreuses et de collecteurs finaux permettant de recueillir les eaux de drainage et la solution du sol. La première année une céréale de printemps, le maïs (Zea mays L.), a été cultivée et irriguée recevant une contamination unique en début d'été. Après récolte début octobre, une céréale d'hiver, le blé tendre (Triticum aestivum L.) a été semée. La contamination par irrigation s'est effectuée en une fois pour le 63NI et en trois fois pour le 99Tc à partir du mois de mars. Les transferts des radionucléides vers les eaux et vers les parties aériennes ont été suivies tout au long des deux années de culture. Les résultats ont montré que la phytodisponibilité d'un radionucléide, issu d'une contamination unique ou répétée, peut être déduite à partir de celle d'analogues chimiques ou isotopiques préexistant dans les sols. Le 63Ni se dilue dans le pool des ions Ni2+ isotopiquement échangeable des sols. Le 99TcO4- se dilue dans le pool des ions NO3- assimilables par la plante. La forte évapotranspiration provoquée par le maïs jusqu'à sa maturité entraîne un maintien des radionucléides en surface du profil par manque de lame d'eau drainante...
Document type :
Theses
File URL :
http://docnum.univ-lorraine.fr/prive/INPL_T_2001_DENYS_S.pdf
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/tel-01750307
Contributor : Thèses Ul <>
Submitted on : Thursday, March 29, 2018 - 12:42:40 PM
Last modification on : Tuesday, March 17, 2020 - 2:06:51 AM

Identifiers

  • HAL Id : tel-01750307, version 1

Citation

Sébastien Denys. Prédiction de la phytodisponibilité de deux radionucléides (63 NI et 99 TC) dans les sols. Sciences agricoles. Institut National Polytechnique de Lorraine, 2001. Français. ⟨NNT : 2001INPL575N⟩. ⟨tel-01750307⟩

Share

Metrics

Record views

12