Les concentrations tungstifères et stannifères : caractérisations isotopiques (H-O) des fluides minéralisateurs, sur l’exemple du gisement Sn-W de Walmès (Maros Central) : détermination de quelques fractionnements isotopiques (H-O) entre minéraux et eau - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1991

The tungstifères and stanniferous concentrations: isotopic characterization (HO) of the mineralizing fluids, the example of Sn-W deposit Walmès (Maros Central): determination of some isotopic fractionation (HO) between minerals and water

Les concentrations tungstifères et stannifères : caractérisations isotopiques (H-O) des fluides minéralisateurs, sur l’exemple du gisement Sn-W de Walmès (Maros Central) : détermination de quelques fractionnements isotopiques (H-O) entre minéraux et eau

Abstract

Not available
L'étude des compositions isotopiques (H-O) des fluides impliqués dans les systèmes hydrothermaux de Walmès (Maroc Central) montre que trois types de fluides d'origines différentes ont circulé dans le bâti granitique, le réseau filonien et les roches métamorphiques. Le premier fluide est représenté par la déshydratation des métapelites et correspond à la transformation minéralogique de la chlorite en biotite et à une libération d'eau sous des conditions de pression et de température moyennes. Le second fluide qualifie de magmato-métamorphique est associé soit à une deuxième déshydratation des métapelites par déstabilisation de la muscovite soit au dégazage du magma. Ces fluides seraient responsables de la tourmalinisation intense des métapelites sous des conditions de températures supérieures à la première déshydratation. Le troisième fluide qui a pu être mis en évidence dans le réseau filonien est typiquement d'origine météorique. Six épisodes de circulations fluides ont été reconnus, dont trois sont responsables du dépôt des minéralisations d'étain et de tungstène de Walmès. Chaque évènement hydrothermal minéralisateur correspond à un mélange de fluides d'origines métamorphique et météorique favorisé par des variations de la pression des fluides. Les caractéristiques physico-chimiques du mélange de ces deux fluides sont propices à la précipitation de la cassitérite et/ou de la wolframite
Fichier principal
Vignette du fichier
INPL_T_1991_BLAMART_D.pdf (8.42 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-01750977 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01750977 , version 1

Cite

Dominique Blamart. Les concentrations tungstifères et stannifères : caractérisations isotopiques (H-O) des fluides minéralisateurs, sur l’exemple du gisement Sn-W de Walmès (Maros Central) : détermination de quelques fractionnements isotopiques (H-O) entre minéraux et eau. Sciences de la Terre. Institut National Polytechnique de Lorraine, 1991. Français. ⟨NNT : 1991INPL053N⟩. ⟨tel-01750977⟩
113 View
167 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More