Évolution de la fertilité des sols sur un front pionnier en région Nord-Soudanienne (Burkina Faso) - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 1995

Evolution of fertility of soils of a pioneer front in the North-Sudanian zone (Burkina Faso)

Évolution de la fertilité des sols sur un front pionnier en région Nord-Soudanienne (Burkina Faso)

Sibiri Jean-Baptiste Taonda
  • Function : Author
  • PersonId : 789281
  • IdRef : 183853695

Abstract

Not available
En région semi-aride, la pression démographique et la dérive climatique entrainent une demande croissante de nouvelles terres pour la production agricole. Or, la mise en culture non raisonnée de terres vierges peut entrainer une dégradation importante des sols. Ce travail a étudié l'évolution de la fertilité de sols ferrugineux tropicaux en région nord-soudanienne sous l'influence des pratiques agricoles locales. La recherche a été conduite sur un front pionnier au sud du Burkina Faso, choisi à partir d'enquêtes et d'observations d'images satellitaires. Sur ce site, a été repérée une chronoséquence de 51 parcelles mises en valeur à des périodes différentes (âgées de 0 à 17 ans), et sélectionnées après enquête sur les pratiques culturales des agriculteurs. La terre de 18 parcelles a été échantillonnée dans tout le profil et sa fertilité physique et chimique caractérisée. La productivité de l'ensemble des parcelles a été mesurée à partir de la culture du sorgho et des mesures de ruissellement et des observations sur les adventices et l'état de surface du sol ont été effectuées. Un essai de lutte antiérosive a été mené à l'aide d'une technique associant des diguettes et l'application de compost. Les résultats montrent que la mise en culture s'accompagne d'une diminution brutale du taux de matière organique, d'une acidification et de la destruction de la structure du sol. La productivité est d'autant plus faible que l'âge des parcelles est élevé en relation surtout avec la dégradation physique du sol (encroutement). L’utilisation de diguettes antiérosives, ralentissant le ruissellement, permet une meilleure infiltration de l'eau dans le profil et les rendements du sorgho sont ramenés à 70% du potentiel de productivité des parcelles des la première année montrant que la dégradation n'est pas irréversible. Dans ces régions, avec des méthodes simples, adaptées à la technicité des agriculteurs (diguettes, apports de matières organiques, fertilisation minérale), il est donc possible de maintenir la fertilité du sol dans la perspective d'une agriculture durable
Fichier principal
Vignette du fichier
INPL_T_1995_TAONDA_S_J_P.pdf (80.99 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01751231 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01751231 , version 1

Cite

Sibiri Jean-Baptiste Taonda. Évolution de la fertilité des sols sur un front pionnier en région Nord-Soudanienne (Burkina Faso). Sciences agricoles. Institut National Polytechnique de Lorraine, 1995. Français. ⟨NNT : 1995INPL071N⟩. ⟨tel-01751231⟩
159 View
26 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More