Polyméthacrylate de méthyle (PMMA) : Développement de nouveaux systèmes retardateurs de flamme à base de nanocharges minérales. Recherche de synergies avec des montmorillonites et des composés phosphorés - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2005

Polyméthacrylate de méthyle (PMMA) : Développement de nouveaux systèmes retardateurs de flamme à base de nanocharges minérales. Recherche de synergies avec des montmorillonites et des composés phosphorés

Abdelghani Laachachi
  • Function : Author
  • PersonId : 759663
  • IdRef : 095661026

Abstract

The poly(methyl methacrylate) (PMMA) is a very interesting thermoplastic polymer. It finds many applications in many sectors and particularly in the field of lighting (lamps, signs...). However, like many polymers, it is easily flammable and its fireproofing is an important commercial stake, especially as the norms in the matter are more and more stricts (halogen-free compounds). Among the methods of improvement of the fire resistance of polymers, one of the most used consists in incorporating in the polymeric matrix particles of inorganic compounds. Among those, clays of the montmorillonite type are particularly promising by ensuring the construction of a silicato-carbonized layer at the surface of the polymer during its combustion. Nevertheless, the majority of the performed studies show the need for using these lamellar particles in combination with other flame retardant additives in order to obtain a flame behaviour fully meeting the norms in use. Among these additives, are the metallic oxide nanoparticles. The principal objective of this work was the study of the effect of some metal oxides or hydroxides, with different features (size and specific surface area), on the thermal stability and fire resistance of PMMA. Then, synergies were investigated between the oxides considered as the most interesting (particularly, the nanometric ones) and an organo-modified montmorillonite (OMMT) or with various commercial phosphorated flame retardant additives.
Le polyméthacrylate de méthyle (PMMA) est un matériau polymère thermoplastique très intéressant. Il trouve de nombreuses applications dans de nombreux secteurs et particulièrement dans le domaine de l'éclairage (lampes, enseignes,...). Comme de nombreux polymères, il est cependant facilement inflammable et son ignifugation est un enjeu commercial important d'autant plus que les normes en la matière sont de plus en plus sévères (absence de composés halogénés).Parmi les méthodes d'amélioration du comportement au feu des polymères, une des plus utilisées consiste à incorporer à la matrice polymère des particules de composés minéraux. Parmi ceux-ci, les argiles de type montmorillonite sont particulièrement prometteuses en assurant la construction d'une couche barrière silicato-charbonnée à la surface du polymère lors de sa combustion. Néanmoins, la plupart des études menées concluent à la nécessité d'utiliser ces particules lamellaires en combinaison avec d'autres additifs retardateurs de flamme afin d'obtenir un comportement au feu répondant pleinement aux normes en vigueur. Parmi ces additifs, figurent les nanoparticules d'oxydes métalliques. L'objectif principal de ce travail a été l'étude de l'effet de quelques oxydes ou hydroxyde métalliques, de caractéristiques différentes (taille des particules et surface spécifique), sur la stabilité thermique et la résistance au feu du PMMA. Ensuite, nous avons recherché des synergies possibles entre les oxydes jugés les plus intéressants (en particulier nanométriques) et une montmorillonite organo-modifiée (OMMT) ou avec différents additifs retardateurs de flamme phosphorés commerciaux.
Fichier principal
Vignette du fichier
Laachachi_Abdelghani.SMZ0512.pdf (22.17 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01752425 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01752425 , version 1

Cite

Abdelghani Laachachi. Polyméthacrylate de méthyle (PMMA) : Développement de nouveaux systèmes retardateurs de flamme à base de nanocharges minérales. Recherche de synergies avec des montmorillonites et des composés phosphorés. Autre. Université Paul Verlaine - Metz, 2005. Français. ⟨NNT : 2005METZ012S⟩. ⟨tel-01752425⟩
395 View
70 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More