Les relations entre Romains et rois barbares en Gaule de 395 à 534 - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2019

The relations between Romans and barbarian kings in Gaul from 395 A. D. to 534 A. D.

Les relations entre Romains et rois barbares en Gaule de 395 à 534

Abstract

How can we describe the nature of the relations between Romans and barbarians and how did these relations allow the creation of new societies and finally a new world? These are the question this study tries to give an answer to, in order to have a better understanding of the changes that occurred in the V et VI century in the roman West. Historians have interrogated the relations between the roman state and the barbarians in order to understand the political disruptions related to the Migration Period but never have they tried to interrogate the people who lived it themselves: the provincial inhabitants. Under a micro-historical study and a prosoprographical approach, this work intends to show that the roman inhabitants of Spain and Gaul, with the german kings, are the most important part in the perpetuation of the kingdoms. This systemic study of all the Romans who have once collaborated with a barbarian kingdom permits us to understand what their roles was and how did they contribute to preserve the classical roman culture. It shows also how local churches have taken full advantages of the situation to develop themselves. If a political disruption between Antiquity and Middle ages is no doubt for Gaul and Spain, a social and cultural continuity still exists in these provinces explaining the early societies in France and Spain Middle ages.
Comment caractériser la nature des relations entre Romains et barbares et en quoi ont-elles permis l’avènement de nouvelles sociétés, d’un nouveau monde ? Ces questions animent cette étude et ont pour but de mieux comprendre les changements politiques à l'œuvre dans l'Occident romain aux Vème et VIème siècles. Longtemps, les Historiens ont interrogé les relations entre l'état romain et les barbares pour comprendre les bouleversements politiques liés aux grandes invasions sans toutefois s'intéresser aux principaux acteurs : les habitants des provinces concernées. Grâce à une étude micro-historique et une approche prosopographique, le travail ici présenté entend montrer que les populations romaines de Gaule et d'Espagne sont, avec les souverains barbares, les principaux moteurs de la création mais surtout de la pérennisation des royaumes barbares. Cette étude systématique de tous les individus ayant collaboré avec les royaumes barbares permet de remettre ces acteurs au premier plan et montre comment ils ont permis la continuité de leur culture romaine. Cela démontre aussi comment les églises locales auront su tirer avantage de la situation pour se développer.S'il existe une rupture politique en Gaule et en Espagne entre l'Antiquité et le Moyen âge, il existe bien une continuité sociales et culturelle dans ces provinces expliquant la formation des royaumes et sociétés médiévales.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2019_0356_MARTINET.pdf (2.03 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03260060 , version 1 (14-06-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03260060 , version 1

Cite

Ludovic Martinet. Les relations entre Romains et rois barbares en Gaule de 395 à 534. Histoire. Université de Lorraine, 2019. Français. ⟨NNT : 2019LORR0356⟩. ⟨tel-03260060⟩
191 View
3457 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More