Élaboration d'une méthodologie d'évaluation qualitative du risque biologique - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2021

Developing a methodology of assessment qualitative of the biological risk

Élaboration d'une méthodologie d'évaluation qualitative du risque biologique

Abstract

In France, more than 4.8 million workers (25 % of employees) report they are exposed to biological agents. The biological risk is taken into account in several occupational sector but, in other ones, this risk remains unknown and poorly assessed. The lack of an evaluation of biological risk (EvBR) is partly due to a lack of knowledge of this risk, which is still poorly documented, but also to the absence of a standardised approach adapted to the assessment of biological risk. This work consisted of proposing a methodology to aid in the evaluation of biological risk (EvBR) for employers and prevention specialists allowing them to define an action plan in terms of prevention. To achieve this objective, we first carried out an inventory and an in-depth and critical analysis of existing approaches to EvBR. Next, work was carried out to identify the structure of the most appropriate methodology and to identify the risk descriptors that would allow the most exhaustive assessment possible. Finally, on the basis of these initial achievements, a methodology was designed, applied and validated in companies in an experimental sector, composting. Beyond the exploitation of bibliographical knowledge and the contribution of companies, the construction of this reference methodology requires new provisions: (i) the determination of biological agents within reservoirs, (ii) the creation of a classification based on Franco-German classifications accounting for 18,388 species, and (iii) the creation of a five-level hierarchy of hazards that integrates all hazards other than infectious ones. The methodology developed is operational and has been deployed in companies. The implementation of the reference methodology shows that it is more preventive than other approaches used in parallel and the exposure levels recorded in the Colchic database. The work carried out during the thesis therefore made it possible to design an EvBR methodology that allows employers to better estimate the risks to improve the working conditions of exposed employees. It also opens up necessary research and development prospects that will make it possible to improve its accuracy, particularly with regard to biodiversity and the dangerousness of biological agents, the measurement of exposures and, more broadly, epidemiological studies.
En France, plus de 4,8 millions de travailleurs (25 % des salariés), se déclarent exposés à des agents biologiques. Dans certains secteurs professionnels, le risque biologique est pris en compte. Néanmoins, dans d’autres, ce risque biologique reste méconnu et mal évalué. Le défaut d’évaluation du risque biologique (EvRB) s’explique en partie par la méconnaissance de ce risque encore peu documenté, mais aussi par l’absence d’une démarche standardisée et adaptée à l’évaluation du risque biologique. Ces travaux ont consisté à proposer une méthodologie d’aide à l’évaluation du risque biologique à destination des employeurs leur permettant de définir un plan d’actions en matière de prévention. Pour atteindre cet objectif, nous avons d’abord effectué un recensement, et une analyse approfondie et critique des démarches existantes traitant de l’EvRB en milieu professionnel. Ensuite, un travail a été mené en vue de définir la structure d’une méthodologie la mieux appropriée et d’identifier les descripteurs de risque permettant de réaliser une évaluation la plus exhaustive possible. Enfin, une méthodologie a été conçue, appliquée et validée en entreprise dans un secteur d’activité expérimental, le compostage. Au-delà de l’exploitation des connaissances bibliographique et de la contribution des entreprises, la construction de cette méthodologie de référence a nécessité de nouvelles dispositions : (i) la détermination des agents biologiques au sein des réservoirs, (ii) la création d'une classification basée sur les classifications franco-allemandes comptabilisant 18 388 espèces, et (iii) la confection d’une hiérarchisation des dangers en cinq niveaux qui intègre tous les dangers autres qu’infectieux. La méthodologie développée est opérationnelle et a été déployée en entreprises. La mise en œuvre de la méthodologie de référence montre qu’elle est plus préventive que d’autres démarches utilisées en parallèle et que les niveaux d’exposition enregistrés dans la base Colchic. Le travail réalisé au cours de la thèse a permis de concevoir une méthodologie d’EvRB permettant aux employeurs de mieux estimer les risques en vue d’améliorer les conditions de travail des salariés exposés. Il ouvre aussi des perspectives de recherche et de développement qui permettront d’en améliorer sa justesse, concernant la biodiversité et la dangerosité des agents biologiques, la mesure des expositions et, plus largement, les études épidémiologiques.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2021_0175_BURZONI.pdf (5.38 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03615486 , version 1 (21-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03615486 , version 1

Cite

Sarah Burzoni. Élaboration d'une méthodologie d'évaluation qualitative du risque biologique. Toxicologie. Université de Lorraine, 2021. Français. ⟨NNT : 2021LORR0175⟩. ⟨tel-03615486⟩
40 View
378 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More