Labor relations and economic performance in China : three empirical studies - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2022

Labor relations and economic performance in China : three empirical studies

Relations sociales et performance économique en Chine : trois études empiriques

Abstract

Cette thèse vise à explorer le lien entre les relations sociales et la performance économique en Chine. Nous examinons plus particulièrement les effets des syndicats sur les salaires, l’emploi, la productivité et la satisfaction au travail à travers trois études empiriques. La première étude teste la relation entre le taux de syndicalisation et les salaires, l’emploi et la productivité du travail au niveau national et dans trois régions économiques (l’est, le centre et l’ouest) en utilisant des données de panel provinciales de 1994 à 2014 et en s’appuyant sur la méthode des doubles moindres carrés avec variables instrumentales. La deuxième étude examine le lien entre l’adhésion à un syndicat et les salaires. La troisième étude teste les différences de satisfaction au travail et à l’égard des rémunérations entre les salariés syndiqués et les non-syndiqués. Ces deux études portent sur des échantillons nationaux, et des sous-échantillons distinguant les entreprises d’Etat de celles relevant du privé. Elles estiment les effets de l’adhésion syndicale en utilisant des données transversales individuelles traitées par la technique d’appariement par score de propension. Les résultats de la première étude montrent qu’au niveau national, les syndicats peuvent promouvoir de manière significative le niveau des salaires moyens provinciaux. Cependant, les syndicats n’ont pas d’impact significatif sur l’emploi et la productivité. Au niveau régional, l’importance des effets des syndicats varie selon leur localisation géographique. Le taux de syndicalisation est significativement lié à l’augmentation de l’emploi dans l’est de la Chine. Dans l’ouest de la Chine, les syndicats favorisent significativement les salaires et la productivité. Dans la région centrale, la syndicalisation n’a pas d’impact significatif sur ces trois indicateurs économiques. Les résultats de la deuxième étude montrent que l’appartenance à un syndicat est liée à des salaires plus élevés au niveau national. S’agissant de la structure de propriété, les effets de la syndicalisation sur les salaires ne sont significatifs que dans les unités appartenant à l’Etat, mais pas dans les entreprises privées. Les résultats de la troisième étude révèlent que, bien que la présence syndicale soit liée positivement au niveau des salaires, les salariés syndiqués se déclarent plus souvent insatisfaits de leur rémunération au niveau national. Dans les unités publiques, les membres des syndicats sont particulièrement insatisfaits de leurs salaires. En revanche, cette insatisfaction à l’égard des salaires ne s’observe pas dans les entreprises privées. Par ailleurs, on n’observe pas de différences significatives de satisfaction au travail en général entre les salariés syndiqués et les autres, que ce soit dans l’échantillon global ou dans les sous-échantillons distinguant la nature des propriétaires.
This thesis aims to explore the relationship between labor relations and economic performance in China. Specifically, we examine the effects of unions on wages, employment, productivity, as well as job and wage satisfaction through three empirical studies. The first study tests the relationship between the union membership density and wages, employment, and productivity at the national level and in three economic regions (eastern, central, and western) using provincial panel data from 1994–2014 and the two-stage least square method with instrument variables. The second study examines the relationship between union membership and wages. The third study tests differences in job and wage satisfaction between union members and non-members. Both studies estimate the effects of union membership in the national sample and ownership sub-samples by employing the individual cross-sectional data and propensity score matching technique. The results of the first study show that at the national level, unions can significantly promote the level of provincial average wages. However, unions do not have a significant impact on employment and productivity. At the regional level, the significance of the effects of unions varies according to their geographic location. Unionization is significantly related to employment growth in eastern China. In western China, unions significantly boost wages and productivity. In the central region, unionization has no significant impact on these three economic indicators. The findings of the second study manifest that union membership is associated with higher wages at the national level. At the ownership level, the effects of union membership on wages are significant only in state-owned units, but not in private enterprises. The results of the third study reveal that although unionization is positively related to wage levels, union members are more likely to report dissatisfaction with their wages at the national level. In state-owned units, union members are particularly dissatisfied with their wages. In contrast, dissatisfaction with wages is not observed in private enterprises. Furthermore, there are no significant differences in overall job satisfaction between union members and non-members in either the overall sample or the ownership subsamples.
No file

Dates and versions

tel-04021805 , version 1 (09-03-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04021805 , version 1

Cite

Rui Guo. Labor relations and economic performance in China : three empirical studies. Business administration. Université de Lorraine, 2022. English. ⟨NNT : 2022LORR0175⟩. ⟨tel-04021805⟩
15 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More