Analyse linguistique d'un genre de discours : l'entretien - écrit ou oral - à dominante culturelle - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2022

Linguistic analysis of a genre of discourse : the interview - written or oral - with a cultural focus

Analyse linguistique d'un genre de discours : l'entretien - écrit ou oral - à dominante culturelle

Jing Hong
  • Function : Author
  • PersonId : 741905
  • IdHAL : jing-hong

Abstract

Our work concerns a set of interviews, written or oral, with a cultural focus. We identified the genre of the “cultural interview”. This genre of discourse is similar to the dialogue and it concerns various spheres of cultural activities (mainly artistic practices) that are inscribed in identified institutions of production or publication. The cultural domains that we have selected are literature (F. Ponge, N. Sarraute, A. Nothomb, É. Reinhardt) and cinema (A. Varda, J. Rouch, B. Tavernier, M. Piccoli). The oral interviews are mainly from recordings of the radio station « France-Culture » whereas, the written interviews were selected from books or press media such as, Télérama or Le Monde.Firstly, we characterize the genre of the cultural interview by relating it to its dialogical superstructure and differentiating it from an ordinary conversation. We noted the media omnipresence of the interview which we have attested by various figures. Then, we deal with the synonymous questions of an interview, conversation and dialogue through press usage (Le Monde). Finally, our theoretical framework is mainly constituted by discourse analysis (D. Maingueneau, 1999, 2002, 2014), dialogism (J. Bres, 2005), conversational analysis (E. Roulet et al., 19872), interactionist analysis (C. Kerbrat-Orecchioni, 1990) and textual linguistics (J.-M. Adam, [1992] 20174). All these theoretical contributions are based on the difference between primary and secondary genres made by M. Bakhtine (1984). At the end of the first part, we define the genre of the cultural conversation by specifying the components of its macro-structure.We then proceed to linguistic analyses of excerpts for which we have equipped ourselves with linguistic tools likely to account for the intermediate level of structuring. The verbal flow and the informational dynamism require indeed that we know how to apprehend the enunciative question or the macro-syntax with adapted analysis tools: the grammar of the period (Groupe de Fribourg, 2012); the grammar of text and the strategies of topicalization (B. Combettes, 1986). Similarly, micro-syntax in its oral realizations, requires appropriate tools such as the syntactic grid of C. Blanche-Benveniste (1990).Lastly, we specifically characterize the exchanges between an oral form and a written form. The realization of mixing effects may not be necessarily linked to the medium itself. The thesis proposes to return to Koch & Oesterreicher's communicational continuum (2001) in order to test its parameters (situational and contextual determinants). We observed that the communicative continuum is a solution to the general question of the oral and/or written dichotomy. Here we show how this continuum operates in the case of cultural interviews.
Notre travail porte sur un ensemble d'entretiens, écrits ou oraux, à dominante culturelle. Nous identifions le genre de l'« entretien culturel ». Ce genre de discours s'apparente au dialogue et relève de diverses sphères d'activités culturelles (pratiques artistiques principalement) et s'inscrit dans des institutions identifiées de production ou de diffusion des savoirs. Les domaines culturels que nous avons privilégiés sont la littérature (F. Ponge, N. Sarraute, A. Nothomb, É. Reinhardt) et le cinéma (A. Varda, J. Rouch, B. Tavernier, M. Piccoli). Les entretiens oraux proviennent d'enregistrements de la chaîne radiophonique France-Culture. Les entretiens écrits sont des publications livresques ou sont extraits de médias de presse (Télérama ou Le Monde).Dans une première partie, nous nous efforçons de caractériser le genre de l'entretien culturel en le rapportant à sa superstructure dialogale et en le différenciant d'une conversation ordinaire. Nous avons tout d'abord fait le constat de l'omniprésence médiatique de l'entretien dans les médias, ce que nous avons attesté par diverses données chiffrées. Ensuite, nous avons traité la question de la synonymie d'entretien, conversation et dialogue à travers des usages de presse (Le Monde). Enfin, vient notre cadrage théorique qui est surtout constitué par l'analyse du discours (D. Maingueneau, 1999, 2002, 2014), le dialogisme (J. Bres, 2005), les analyses conversationnelles (E. Roulet et al., 19872) et interactionnistes (C. Kerbrat-Orecchioni, 1990), et la linguistique textuelle (J.-M. Adam, [1992] 20174). L'ensemble de ces apports théoriques se fonde sur la différence entre les genres premiers et les genres seconds opérée par M. Bakhtine (1984). À l'issue de la première partie, nous définissons le genre de l'entretien culturel, c'est-à-dire que nous spécifions les composantes de sa macro-structure.Ensuite, dans une deuxième grande partie, nous procédons à des analyses linguistiques d'extraits pour lesquelles nous nous sommes dotée d'outils linguistiques susceptibles de rendre compte du niveau de structuration intermédiaire. Le flux verbal et le dynamisme informationnel nécessitent en effet que l'on sache appréhender la question énonciative ou la macro-syntaxe avec des outils d'analyse adaptés : la grammaire de la période (Groupe de Fribourg, 2012) ; la grammaire de texte et les stratégies de topicalisation (B. Combettes, 1986). De même, la micro-syntaxe dans ses réalisations orales nécessitent des outils appropriés comme la grille syntaxique de C. Blanche-Benveniste (1990).Dans notre dernière partie, nous cherchons plus spécialement à caractériser les échanges entre une forme orale et une forme écrite, la réalisation d'effets de mixité n'étant pas nécessairement liés au support lui-même. La thèse se propose de revenir sur le continuum communicationnel de Koch & Oesterreicher (2001) pour en éprouver les paramètres (« les déterminants situationnels et contextuels »). Il nous a semblé que le continuum communicationnel est une solution pour résoudre la question générale de la dichotomie oral et/ou écrit. Nous essayerons de montrer comment ce continuum opère dans le cas des entretiens culturels.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2022_0263_HONG.pdf (11.65 Mo) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-04087839 , version 1 (03-05-2023)

Identifiers

  • HAL Id : tel-04087839 , version 1

Cite

Jing Hong. Analyse linguistique d'un genre de discours : l'entretien - écrit ou oral - à dominante culturelle. Linguistique. Université de Lorraine, 2022. Français. ⟨NNT : 2022LORR0263⟩. ⟨tel-04087839⟩
102 View
25 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More