La dangerosité sociale est-elle inhérente à la path dependence ? : Version moderne du paradoxe d’Icare, comment la path dependence (attachement au passé et aversion pour le futur), transforme la protection sociale pleine de bonnes intentions en un dangereux prédateur constituant un risque civilisationnel majeur ?

Résumé : Au sein de la doctrine providentielle sociale française, règne la path dependence : un attachement indéfectible au passé et un rejet aversif du risque et du futur. Il en résulte une protection sociale inadaptée qui est devenue un prédateur économique jetant les classes moyennes dans la pauvreté. Pourtant les élus n’y renoncent pas car elle constitue un acquis de la Résistance. Son maintien absolu provoque des problèmes de régulation justifiant l’entretien de coûteux complexes juridiques et organisationnels, dont les vagues successives d’élus amplifient encore la complexité au fil du temps. Or, d’après la théorie cybernétique, tout organisme qui se complexifie, chemine inéluctablement vers un état provisoire - le chaos -avant d’atteindre un état final : l’effondrement. Ainsi, une société ancrée dans une dépendance au passé, est-elle menacée par un risque civilisationnel majeur, celui de sa disparition. Ce risque devient prédictible à travers 7 signaux faibles : l’effet « tâche d’huile », l’effet « tunnel », l’effet « boomerang », l’effet « matelas à eau », l’effet « démoralisation », l’effet « intolérance aux immigrés » et l’effet « cliquet ».
Type de document :
Article dans une revue
Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, ESKA, 2014, XX (50), pp.227-253
Liste complète des métadonnées

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01370126
Contributeur : Cerefige Ul <>
Soumis le : jeudi 22 septembre 2016 - 09:19:13
Dernière modification le : mardi 3 avril 2018 - 12:12:06

Identifiants

  • HAL Id : hal-01370126, version 1

Collections

Citation

Isabelle Barth, Christian Bourion, Franck Bournois, Sybille Persson. La dangerosité sociale est-elle inhérente à la path dependence ? : Version moderne du paradoxe d’Icare, comment la path dependence (attachement au passé et aversion pour le futur), transforme la protection sociale pleine de bonnes intentions en un dangereux prédateur constituant un risque civilisationnel majeur ?. Revue internationale de psychosociologie et de gestion des comportements organisationnels, ESKA, 2014, XX (50), pp.227-253. 〈hal-01370126〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

90