Pourquoi et comment la colère peut-elle être managée dans et hors des organisations? - Université de Lorraine Access content directly
Book Section Year : 2010

Pourquoi et comment la colère peut-elle être managée dans et hors des organisations?

Abstract

The title of this chapter makes it possible to begin with a research question (to be more precise, two questions: why and how) which, despite its innocuous nature, has posed and continues to create insoluble problems for many leaders of organisations overwhelmed by the immediacy of a rebellion, the unpredictability of a collective phenomenon or the occurrence of a self-destructive act by a previously uneventful, loyal, committed and proactive employee. Fury and angry outbursts are transcultural behaviours. They have a variable valence: they are sometimes generated in a sequence of interactions without a guiding principle, anomic, but at other times they can be inspired, oriented, named, explained and, in the end, give rise to a sequence of political or moral actions. Together with the expression of melancholy and sadness (Demeuldre, 2004), they can be seen as forming firm and identifiable modes of reaction and feelings in any society 1. They are the result of powerlessness in the face of an unbearable reality. With the evolution of social and ideological movements over the last forty years or so and the structuring of an ultraliberal managerial alternative to both communist illusions and the Fordist model of long-term employment, we are witnessing the spread of management methods involving greater flexibility and management by objectives, a development of skills organised around a fuzzy market of job offers, a strong individualisation of wages and other benefits, a weakening wage contractualisation for employees and cleavages between prized, protected occupational groups, on the one hand, and strata assessed as less rare and tending to be precarious, on the other. ..
Le titre de ce chapitre permet de débuter par une question de recherche (pour être plus précis deux interrogations : pourquoi et comment) qui, malgré son caractère anodin, a posé et continue à créer des problèmes insolubles à bien des dirigeants d'organisations dépassés par l'instantanéité d'une rébellion, l'imprévisibilité d'un phénomène collectif ou la survenue d'un geste autodestructeur d'un salarié auparavant sans histoire, loyal, engagé dans son travail et proactif. La furie et l'emportement colérique sont des conduites transculturelles. Elles ont une valence variable : elles sont parfois engendrées dans une suite d'interactions sans principe directeur, anomiques, mais elles peuvent à d'autres moments être inspirées, orientées, dénommées, expliquées et, au final, donner lieu à une suite d'actions politiques ou morales. Avec l'expression mélancolique et celle de la tristesse (Demeuldre, 2004), on peut considérer qu'elles forment des modes de réaction et des sentiments fermes et identifiables dans toute société 1. Elles résultent d'une impuissance devant un réel insupportable. Avec l'évolution des mouvements sociaux et idéologiques depuis une quarantaine d'années et la structuration d'une alternative managériale ultralibérale tant aux illusions communistes qu'au modèle fordiste de l'emploi à long terme, on assiste à la diffusion de modes de gestion impliquant plus de flexibilité, un management par objectifs, un développement des compétences organisées autour d'un marché flou des offres d'emploi, une forte individualisation des salaires et d'autres avantages, une contractualisation salariale affaiblissante pour les employés et des clivages entre groupes professionnels prisés, protégés, d'un côté, et des strates évaluées comme moins rares et tendanciellement précarisées, de l'autre...
Fichier principal
Vignette du fichier
Seca JM 2011 Management de la colère chapitre (1).pdf (84.82 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01612582 , version 1 (13-11-2020)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : hal-01612582 , version 1

Cite

Jean-Marie Seca. Pourquoi et comment la colère peut-elle être managée dans et hors des organisations?. Louis Marmoz; Véronique Attias-Delattre. Ressources humaines, force de travail et capital humain : notions et pratiques, L'Harmattan, pp.213-228, 2010, Éducations et sociétés, 978-2-296-12904-7. ⟨hal-01612582⟩

Collections

2L2S UNIV-LORRAINE
54 View
83 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More