La ville après l'apocalypse. Entre formalisation projective et réalisation locale - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Revue des Sciences sociales Year : 2016

The City after the Apocalypse: from Projective Formalization to Local Realization

La ville après l'apocalypse. Entre formalisation projective et réalisation locale

Laurent Di Filippo
Patrick Schmoll
  • Function : Author
  • PersonId : 980715

Abstract

The post-apocalyptic genre has been successful since the second half of twentieth century, as a mean for its authors to give a critical viewpoint on socioeconomic models and on the historical context in which they publish. Showing devastated urban environments, these works challenge the present through a projection into the future. The depicted ruins symbolize at the same time a collapse of the world and an open space of conquest. Videogames belonging to this genre allow the gamers to discover new ways of space appropriation.
Le genre post-apocalyptique a connu un certain succès depuis la seconde moitié du XXe siècle en se posant comme un regard critique des auteurs sur des modèles socio-économiques et sur le contexte historique dans lequel ils publient. Mettant en scène des décors urbains dévastés, ces œuvres permettent, à travers une projection dans le futur, d’interroger le présent. Les ruines qu’elles dépeignent symbolisent à la fois un effondrement du monde et l’ouverture d’un espace de conquête. Les jeux vidéo qui s’inscrivent dans ce sous-genre de la science-fiction permettent alors aux utilisateurs de s’engager dans de nouveaux modes d’appropriation de l’espace. Lorsqu’ils mettent en scène la ville, voire une ville en particulier, ces jeux alors offrent des nouveaux modes d’engagement dans l’espace urbain sous la forme de l’appropriation ludique.
Fichier principal
Vignette du fichier
rss56-difilippo&schmoll.pdf (384.88 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01716917 , version 1 (25-02-2018)

Identifiers

Cite

Laurent Di Filippo, Patrick Schmoll. La ville après l'apocalypse. Entre formalisation projective et réalisation locale. Revue des Sciences sociales, 2016, 56, pp.126-133. ⟨10.4000/revss.424⟩. ⟨hal-01716917⟩
245 View
301 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More