Skip to Main content Skip to Navigation
Master thesis

Les ions légers: arme anti-cancéreuse innovante et danger pour les vols spatiaux habités

Résumé : L'amélioration de la précision balistique grâce au développement de nouvelles technologies au fil des décennies fait office de pierre angulaire au succès de la radiothérapie moderne. Dans 5 à 10% des indications, le radiothérapeute se heurte à des tumeurs malignes ou bénignes intrinsèquement radiorésistantes que les radiations ionisantes conventionnelles ne parviennent à contrôler.Les protons possèdent les mêmes propriétés biologiques que les rayons X, mais sont beaucoup plus précis. 65 000 patients ont été traités dans le monde depuis les années soixante.L'hadronthérapie par ions 12C est de développement plus récent et présente un double avantage par rapport aux rayons X. Outre leur balistique d'une précision superposable aux protons, les ions 12C présentent un atout biologique car ils sont beaucoup plus efficaces pour certains cancers résistants aux rayons X classiques. Pour un même niveau de tolérance des tissus sains, la dose qui peut être délivrée dans la tumeur peut voir ainsi son efficacité biologique multipliée par un facteur 1,5 à 3. Depuis 1994, plus de 7000 patients ont bénéficié de ce traitement et les indications thérapeutiques sont en cours d'élaboration. Les centres européens opérationnels ou à venir mettent en place des collaborations de recherche fondamentale et clinique auxquels la France participe activement. Sur un tout autre plan, nous sommes tous exposés à ce type de particules en provenance de l'espace. Le rayonnement cosmique ambiant dans le milieu interstellaire atteint le sol après avoir été largement dévié et atténué par la magnétosphère puis l'atmosphère et participe de façon négligeable à l'irradiation naturelle. Les équipages des vols spatiaux habités y sont toutefois exposés de façon beaucoup moins négligeable et la dose reçue à cette occasion pourrait avoisiner des doses thérapeutiques au point ces astroparticules constituent le facteur limitant des missions habitées de par leurs effets aigus parfois létaux mais aussi tardifs. Bien que les patients et les spationautes ne sont pas exposés de la même manière, nous avons réalisé au cours de notre expérience de recherche que de nombreux sujets de recherche sont communs à l'hadronthérapie et à la radioprotection spatiale, rapprochant ainsi les propriétés de l'infiniment petit subatomique et celles de l'infiniment grand cosmique.
Document type :
Master thesis
Complete list of metadata

Cited literature [109 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01733178
Contributor : Colette Orange <>
Submitted on : Wednesday, March 14, 2018 - 3:39:03 PM
Last modification on : Friday, May 1, 2020 - 3:36:45 PM
Long-term archiving on: : Tuesday, September 4, 2018 - 10:56:40 PM

File

SCDMED_T_2010_VOGIN_GUILLAUME....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01733178, version 1

Citation

Guillaume Vogin. Les ions légers: arme anti-cancéreuse innovante et danger pour les vols spatiaux habités. Sciences du Vivant [q-bio]. 2010. ⟨hal-01733178⟩

Share

Metrics

Record views

27

Files downloads

1926