Appréhender le monde, promesse non tenue de Zelda Breath Of The wild

Résumé : Rassembler ses pensées pour écrire sur Breath Of the Wild est un exercice complexe. L’immensité du monde qui nous est proposé rend la tâche difficile. De facto cela peut être un excellent point d’entrée : cette impossibilité à concevoir Hyrule comme un monde fini, entier. Dans une précédente tentative de billet, je comparais Zelda Majora’s Mask et SUPERHOT. Je considère ces deux jeux comme des oxymores. Dans le premier, nous errons dans un monde qui ne fait pas attention à nous tandis que le second nous place au centre de tout, de l’espace et du temps. C’est d’ailleurs l’un des points remarquable de SUPERHOT : la façon dont il critique le nombrilisme de l’acte vidéoludique mais peut-être que j’y reviendrais un jour. Ce qui importe, c’est que dans ces deux cas, nous nous retrouvons malgré tout face des jeux nous laissant prendre la mesure de la grandeur, de la taille des environnements explorables.
Document type :
Other publications (1)
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01759635
Contributor : Rudy Hahusseau <>
Submitted on : Thursday, April 5, 2018 - 3:33:02 PM
Last modification on : Wednesday, October 16, 2019 - 1:28:53 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01759635, version 1

Citation

Esteban Giner. Appréhender le monde, promesse non tenue de Zelda Breath Of The wild. 2017, https://www.chroniquesvideoludiques.com/apprehender-le-monde-promesse-non-tenue-de-zelda-breath-of-the-wild/. ⟨hal-01759635⟩

Share

Metrics

Record views

33