Traitement par les cellules souches de la dysfonction érectile d’origine diabétique : état des lieux - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Progrès en Urologie Year : 2018

Treatment by stem cell therapy of erectile dysfunction of diabetic origin: State of the art

Traitement par les cellules souches de la dysfonction érectile d’origine diabétique : état des lieux

Abstract

PURPOSE:Review of various publications on stem cell therapy to treat erectile dysfunction of diabetic origin.MATERIAL AND METHODS:Bibliographic search in PUBMED performed using the keywords cell therapy strain/erectile dysfunction associated with diabetes. Among the 51 articles obtained from the PUBMED research, we selected 16 articles for their specificity of studying erectile dysfunction (DE) related to diabetes.RESULTS:Different types of stem cells have been studied: adipose derived mesenchymal stem cells/bone marrow derived mesenchymal stem cells as well as progenitor endothelial cells. The experimental protocols are quite similar from one study to the next with nevertheless some specifications concerning the studied cells and the monitoring of the latter. Intracavernous pressure (ICP) measured after the injection of stem cells into the corpus cavernosum was always significantly higher than the control populations. The addition of certain growth factors to stem cells by gene transfection improve the efficacy of the cells. No ideal tracking markers of the cells have been identified.CONCLUSION:The positive effect of the injection of stem cells on the ICP belongs to the cellular trans-differentiation effect but especially to the paracrine effects which have not yet been completely elucidated.
Objectif Revue des différentes publications concernant l’utilisation des cellules souches pour traiter la dysfonction érectile d’origine diabétique. Matériel et méthodes Recherche bibliographique dans PUBMED réalisée en utilisant les mots clés : stem cell therapy/diabetes associated erectile dysfunction. Parmi les 51 articles obtenus de la recherche PUBMED, nous avons retenu 16 articles pour leur spécificité d’étude de la dysfonction érectile (DE) liée au diabète. Résultats Différents types de cellules souches ont été étudiés : mésenchymateuses adipeuses, ou issues de la moelle osseuse ainsi que des cellules endothéliales progénitrices. Les protocoles expérimentaux sont assez similaires d’une étude à l’autre avec néanmoins quelques spécificités concernant les cellules étudiées et le suivi de ces dernières. La pression intracaverneuse (PIC) mesurée après l’injection des cellules souches au sein des corps caverneux a toujours été significativement supérieure par rapport aux populations témoins. L’adjonction aux cellules souches de certains facteurs de croissance par transfection génique semble accroître leur efficacité. Aucun marqueur idéal de suivi n’a pu être identifié. Conclusion L’effet de l’injection de cellules souches sur la PIC semble être lié non pas uniquement à l’effet cellulaire propre mais surtout à des effets paracrines qui restent à élucider.
No file

Dates and versions

hal-01777721 , version 1 (25-04-2018)

Identifiers

Cite

Rabih El Osta, Veronique Decot, Danièle Bensoussan, Jean François Stoltz, Pascal Eschwege, et al.. Traitement par les cellules souches de la dysfonction érectile d’origine diabétique : état des lieux. Progrès en Urologie, 2018, 28 (2), pp.74-84. ⟨10.1016/j.purol.2017.10.010⟩. ⟨hal-01777721⟩
55 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More