Les effets négatifs de la contributivité sur la retraite des femmes - Université de Lorraine Access content directly
Journal Articles Retraite et société Year : 2016

Les effets négatifs de la contributivité sur la retraite des femmes

Abstract

In France, retirement pensions of women are rising relative to men because of the increasing participation of women in paid employment. However, application of the priniciple of contributivity, i.e. a proportional link between the total pension paid and the total of contributions paid in during the working life, has been reinforced since 1993. Given that this measure reduces pension entitlements, especially for women, who on average receive lower salaries than men and have shorter careers, the authors examine the different measures that could increase women’s pensions. Should measures relating to widows’ pensions or those that take into account career breaks for parenting be improved? Should the level of the minimum pension be set higher or should there be a universal pension? Or finally, should the principle of contributivity itself be thrown into question by linking pensions to the highest wages received over the working life as was the case during half a century after the Second World War?
En France, les pensions de retraite des femmes augmentent relativement à celles des hommes en raison de la présence accrue des femmes dans l’emploi. Cependant, un renforcement de la contributivité – c’est-à-dire un lien proportionnel entre la totalité de la pension et celle des cotisations versées pendant toute la carrière de l’assuré – est appliqué depuis 1993. Sachant que cette politique réduit les droits à pension de presque tous et plus particulièrement ceux des femmes – qui disposent en moyenne de salaires inférieurs à ceux des hommes pour des carrières en général plus courtes –, les auteurs examinent les différentes dispositions susceptibles d’augmenter les droits à pension des femmes. Faut-il améliorer les droits liés au décès du conjoint ou à la parentalité ? Vaut-il mieux augmenter les minima de pension ou instaurer une pension universelle ? Ou finalement, ne peut-on pas aller résolument à l’encontre de la contributivité en liant la pension aux salaires les plus élevés de la carrière, comme cela fut le cas pendant un demi-siècle à partir de la Libération ?
No file

Dates and versions

hal-02987348 , version 1 (03-11-2020)

Identifiers

Cite

Lucy Aproberts, Nicolas Castel. Les effets négatifs de la contributivité sur la retraite des femmes : Analyse et alternatives. Retraite et société, 2016, 74 (2), pp.165-183. ⟨10.3917/rs.074.0165⟩. ⟨hal-02987348⟩
44 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More