Devenir des pesticides dans les sols en fonction de l'état d'humidité et du mode de circulation de l'eau dans le sol - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2005

Devenir des pesticides dans les sols en fonction de l'état d'humidité et du mode de circulation de l'eau dans le sol

Sophie Guimont
  • Function : Author
  • PersonId : 769898
  • IdRef : 103595570

Abstract

The aqueous transfer of pesticides in agricultural soils involves their ability to potentially contaminate water resources. The present research focuses on the joint influence of the time and the water (humidity and dynamics in soil) on the downwards transfer of pesticides in soils. The investigation was led at three levels: the transfer of a pesticide (isoproturon) and a tracer (bromide) was studied within lysimeters, simulations of these transfers were carried out with the Agriflux model, the dissipation of pesticides was characterised under controlled laboratory conditions. At the soil profile scale, exportations of isoproturon and bromide in percolates highlighted a variability between soils due to hydrodynamic differences. Heterogeneity between replicates was also obvious. The transfer simulations of these molecules with Agriflux provided results consistent with the lysimetric observations while stressing the slow adsorption/desorption kinetics effects on the availability of isoproturon to transfer in mobile water. Laboratory experiments showed that: the initial soil moisture is related to the pesticide mobility ; also that the products diffuse within intra-aggregates immobile water ; and that the residence time increases the immobilisation of the pesticide in the soil
La contamination des ressources en eau par les pesticides dépend de leur transfert dans le sol. L'objectif de notre étude est de préciser et de comprendre l'influence conjointe de l'eau (humidité et dynamique dans le sol) et du temps, sur le transfert vertical des pesticides dans les sols. Trois niveaux d'investigation ont été adoptés : une étude de la mobilité d'un pesticide (isoproturon) et d'un traceur de l'eau (bromure) en cases lysimétriques, des simulations de ces transferts par le modèle Agriflux et une caractérisation de la dissipation de pesticides (isoproturon, bentazone) au laboratoire. A l'échelle du profil de sol, le suivi des quantités d'isoproturon et de bromure exportées par percolation a mis en évidence une variabilité corrélée à la différence de fonctionnement hydrodynamique des sols. Une hétérogénéité entre les répétitions de sol a également été observée. La simulation avec Agriflux a fourni des résultats cohérents avec les observations de terrain. L'utilisation du modèle a par ailleurs souligné l'importance des processus lents d'adsorption/désorption sur la disponibilité du pesticide au transfert dans l'eau mobile. Les expérimentations en laboratoire ont permis de montrer successivement : la relation entre l'humidité du sol au moment du traitement et la mobilité du pesticide ; puis l'entraînement par diffusion dans l'eau immobile intra-agrégat des molécules étudiées ; et enfin, l'effet du temps de résidence sur leur immobilisation croissante
Fichier principal
Vignette du fichier
2005_GUIMONT_S.pdf (2.6 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

tel-01752513 , version 1 (29-03-2018)

Identifiers

  • HAL Id : tel-01752513 , version 1
  • PRODINRA : 11171

Cite

Sophie Guimont. Devenir des pesticides dans les sols en fonction de l'état d'humidité et du mode de circulation de l'eau dans le sol. Autre. Institut National Polytechnique de Lorraine, 2005. Français. ⟨NNT : 2005INPL087N⟩. ⟨tel-01752513⟩
576 View
1953 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More