Senon-Amel (Meuse) : contribution d’une agglomération bipolaire à l’histoire du fait urbain dans le nord-est de la Gaule, du second âge du Fer au haut Moyen Âge - Université de Lorraine Access content directly
Theses Year : 2020

Senon-Amel (Meuse, France) : contribution of a bipolar town to the history of urbanisation in north-eastern Gaul, from the Late Iron Age to the Early Medieval Period

Senon-Amel (Meuse) : contribution d’une agglomération bipolaire à l’histoire du fait urbain dans le nord-est de la Gaule, du second âge du Fer au haut Moyen Âge

Abstract

Interdisciplinary investigations combining prospection techniques (field survey, aerial photography, geophysics, Li¬DAR) and excavations (preventive and university-led excavations) have been carried out for almost 15 years on the ar¬chaeological site of Senon-Amel. They have revealed the bipolarity of this roman town, which is split into two urban cen¬tres located 1.5 km apart, simultaneously inhabited during most of the Antiquity, from the middle of the 1st century A.D. to the middle of the 4th century at least. This urban layout is very unusual among the roman towns of northern Gaul and thus needs to be explained. Its most striking feature is the duplication of public monuments: both urban centres include temples, public baths and a theatre. This thesis discusses the origin and evolution of the bipolar frame. It highlights the role of the integration of Gallic civitates into the roman provincial administration, and the impact of a religious economy in the shap¬ing of the city. These processes obviously have an interest per se – they contribute to illustrate the varied origins of urban features in norther Gaul –, but they also have broader implications. Indeed, the closeness of the two urban centres allows us to study quite precisely their specific features and their origins, thanks to the consistency of the documentation. This comparison reveals two very different urban trajectories: broadly speaking, evidence suggests that Senon was preceded by an Iron Age settlement, which stayed occupied during the roman period and expanded thanks to the existence of a wide range of crafts and trade activities. On the other hand, Amel seems to have been created at the beginning of the Empire as a sanctuary, which only later aggregated dwelling houses and other private facilities. The juxtaposition of these two urban entities is very unusual, but the mechanisms that drove their setting-up and further evolution are certainly common to many other roman towns. As a result, the case study of Senon-Amel evidences processes that are of more general significance.
Depuis une quinzaine d’années, l’agglomération antique de Senon-Amel fait l’objet de nouvelles recherches pluri¬disciplinaires associant des techniques d’investigation non destructives (prospections pédestres, aériennes, géophysiques, LiDAR) et des opérations de fouilles (préventives et programmées). Ces nouvelles données montrent que le site se déve¬loppe sous la forme de deux pôles de vestiges à caractère urbain, distants de 1,5 km et occupés simultanément pendant la majeure partie de l’Antiquité romaine, du milieu du Ier siècle apr. J.-C. au milieu du IVe siècle apr. J.-C. au moins. Cette configuration bipolaire présente un caractère exceptionnel dans l’urbanisme du nord de la Gaule romaine, qu’il faut ten¬ter d’expliquer. Son expression la plus frappante réside sans doute dans la duplication des édifices publics : chaque pôle urbain est équipé d’une panoplie monumentale complète, comprenant plusieurs temples, des thermes et un théâtre. Dès lors, l’étude des processus qui sont à l’origine de cette composition urbaine particulière, puis des modalités selon lesquelles elle a évolué jusqu’au début du Moyen Âge, s’est imposée comme la problématique structurante de l’enquête. Elle est abordée au travers d’une analyse détaillée des formes et des dynamiques d’occupation de chaque pôle urbain sur le temps long, cherchant à mettre en évidence d’éventuelles spécificités fonctionnelles et à caractériser la nature de leurs relations aux différentes étapes de leur histoire. L’agglomération est également replacée dans son environnement microrégional, entendu au double sens de paysage anthropique et naturel, en partant du principe que les relations qu’entretient la ville avec son « pays d’alentour » participent à la compréhension de l’un et l’autre de ces espaces. Cette approche fondée sur la caractérisation des différentes composantes du système de peuplement microrégional forme le socle de la discussion sur l’origine et l’évolution du schéma urbain bipolaire. Elle met notamment en exergue le rôle de l’intégration politique des cités gauloises au cadre administratif romain, ainsi que l’incidence de l’économie du culte dans la bipolarisation de l’urba¬nisme. La trajectoire très originale de Senon-Amel contribue à enrichir notre connaissance de la diversité des processus de formation et d’évolution du fait urbain dans le nord de Gaule. Cependant, l’intérêt du site va au-delà de l’étude d’une forme urbaine singulière et somme toute anecdotique : la juxtaposition des deux pôles urbains fait ressortir leurs spécificités mieux qu’ailleurs, parce qu’on a ici la possibilité de les comparer dans le détail, en minimisant l’incidence d’états documentaires différents ou de spécificités régionales, qui peuvent biaiser les comparaisons à plus large échelle. On voit ainsi apparaître deux trajectoires urbaines complètement différentes, opposant schématiquement un habitat groupé d’origine laténienne qui a prospéré à l’époque romaine grâce à une économie orientée vers des activités artisanales et commerciales diversifiées, et un grand sanctuaire, plus vraisemblablement fondé au début de l’Empire qu’à La Tène, dont l’attractivité économique n’a que tardivement agrégé un habitat groupé. Si le voisinage de ces deux entités urbaines est très inhabituel, les processus qui président à leur formation et à leur évolution sont sans doute à l’oeuvre dans beaucoup d’autres agglomérations, et peuvent à ce titre être de plus ample enseignement que la seule histoire de Senon-Amel.
Fichier principal
Vignette du fichier
DDOC_T_2020_0164_RITZ_vol1.pdf (56.22 Mo) Télécharger le fichier
DDOC_T_2020_0164_RITZ_vol2.pdf (68.09 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03121894 , version 1 (26-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03121894 , version 1

Cite

Simon Ritz. Senon-Amel (Meuse) : contribution d’une agglomération bipolaire à l’histoire du fait urbain dans le nord-est de la Gaule, du second âge du Fer au haut Moyen Âge. Histoire. Université de Lorraine, 2020. Français. ⟨NNT : 2020LORR0164⟩. ⟨tel-03121894⟩
316 View
18 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More