TU BRÛLES. Tatiana Karl Pez

Résumé : « Tu dis que tu en as perdu la mémoire, souviens-toi […] Tu dis qu'il n'y a pas de mots pour décrire ce temps, tu dis qu'il n'existe pas. Mais souviens-toi. Fais un effort pour te souvenir. Ou, à défaut, invente. » Monique Wittig, Les Guérillères 1. En novembre 2018, nous accueillons à la Galerie 0.15//Essais Dynamiques 2 Tatiana Karl Pez, artiste protéiforme-performeuse façonnant des sculptures, poétesse composant des vidéos, ensorceleuse des voix et des lumières. Dans le cadre du programme curatorial R.A.A.C. (Retour de l'Affect dans l'Art Contemporain 3), elle présente une exposition personnelle nommée Tu brûles. Paradigma > Pleistocen > Paradismissed, et la performance inaugurale Danse de la main négative. Dans l'ancien laboratoire scientifique désormais reconverti en salle d'exposition, nous pénétrons dans un espace plongé dans la pénombre. Aucun doute que nous y arrivons après-coup. Nous prenons de cours une histoire ancienne, initiée depuis des temps immémoriaux et qui perdurera longtemps après l'extinction de notre espèce. Après une catastrophe naturelle. Incendie ? Des terres cuites surgissent ça et là, des tentures charbonnées sont suspendues, délaissées de la présence d'un corps. Sécheresse ? Des fleurs fanent, des terres s'émiettent, des empreintes se dessèchent, des palmes naturelles flétrissent en étendant leurs longues phalanges au sol. Passage d'un être humain? Se déploient dans l'espace des traces d'écriture, des morceaux d'argiles modelés, un plastron en terre émaillée, et autres artefacts mêlant acier, miroirs et bétons sculptés. Là-bas dans l'obscurité, aussi, des voix s'élèvent (I love U soundtrack). Ou d'un être non-humain ? Quelque part se dresse une imposante main de terre crue étrangement humanoïde (main de jardin/humanosaure, au dedans de nous). De ce temps pré-apocalyptique, un « alter » nous adresse un message, constitué de sons, de gestes, d'images et d'émotions. Cette singulière correspondance nous est transmise au prisme d'un habile et poétique jeu de réflexion de lumières naturelles et artificielles, lequel esquisse les contours d'une scène imaginaire dessinée par Tatiana Karl Pez. Cette scène virevolte et vacille dans le crépuscule, tel le souvenir lointain d'une nuit d'été, près d'un feu, de ces heures durant lesquelles les ombres dansent, les baisers s'échangent et les angoissent refluent.
Document type :
Other publications
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02185616
Contributor : Ophélie Naessens <>
Submitted on : Tuesday, July 16, 2019 - 5:08:22 PM
Last modification on : Thursday, July 18, 2019 - 1:20:14 AM

File

Tu brûles. Tatiana Karl Pez.p...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02185616, version 1

Collections

Citation

Ophélie Naessens. TU BRÛLES. Tatiana Karl Pez. 2019. ⟨hal-02185616⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

7